×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Maroc/CCG
Le partenariat stratégique se concrétise

Par L'Economiste | Edition N°:3975 Le 25/02/2013 | Partager
Les fonds du Golfe se mobilisent massivement
Une alliance géopolitique voit le jour

La visite du roi Mohammed VI dans les pays du Golfe a permis la mise en place de plusieurs programmes de financements, dernier en date, celui du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe, d’un montant de 1,25 milliard de dollars

LES aides des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) prennent forme. Vendredi à Rabat, c’est un don de 1,25 milliard de dollars qui a été acté par le FKDEA (Fonds koweïtien pour le développement économique arabe) et le ministère des Finances. Un don qui servira aux domaines «de l’enseignement, de la santé, de l’habitat, de l’agriculture, et des infrastructures portuaires».
Mercredi, c’est un autre fonds, saoudien cette fois-ci, qui signait un accord de contribution avec la Banque internationale de reconstruction et de développement (BIRD) d’un montant de 25 millions de dollars sous forme de don «au profit du Fonds pour la transition au Moyen-Orient et en Afrique du Nord».
La visite du Souverain en octobre dernier n’est pas étrangère à cette mobilisation des aides des pays du Golfe. Quelques mois après, les ministres des Affaires étrangères des pays membres du CCG et leurs homologues marocains et jordanien ont paraphé un plan d’action commune des pays du Golfe en direction du Maroc et de la Jordanie pour la période 2012-2017. Lequel prévoit «le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines politique, économique...».
Une commission mixte pour la coopération entre les deux parties, composée de hauts responsables des départements des Affaires étrangères et du secrétariat général du CCG a même été mise en place.
L’idée d’un rapprochement stratégique apparaît en filigrane. A l’Observatoire d’études géopolitiques de Paris l’on estime «qu’à  partir d’un Maroc, associé aux puissances financières arabes et porte d’entrée vers une partie de l’Afrique noire, pourrait se constituer l’ébauche d’un nouvel axe de coopération triangulaire». C’est ainsi que le Maroc, disposant aussi d’une expertise sécuritaire et contre-terroriste, a aussi des arguments à faire valoir…

Le Fonds koweïtien pour le développement arabe

IL s’agit du don le plus conséquent issu du partenariat stratégique: 1,25 milliard de dollars. Doté d’un capital de 6,8 milliards de USD (en date de mars 2007), les opérations du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKDEA) adoptent la forme de prêts, de dons ou d’avals directs, ainsi que de participations aux opérations de cofinancement (mixtes ou parallèles) avec d’autres organisations. Le Maroc est le deuxième pays bénéficiaire des aides (prêts et dons cumulés) qu’octroie le FKDEA derrière l’Egypte, avec 20,6% du total.

Abdessamad NAIMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abon[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc