×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Casablanca/Place Dakar
Les travaux du tunnel lancés aujourd’hui

Par L'Economiste | Edition N°:3973 Le 21/02/2013 | Partager
Au moins 10 mois de perturbations du trafic
Le flux journalier en surface devrait diminuer à terme de 40%
Coût du projet: 240 millions de DH

C’EST aujourd’hui qu’est prévu le lancement des travaux de la tranchée couverte (tunnel) de la place Dakar, connue sous le nom du rond-point «Chimicolor». Ce carrefour, emprunté chaque jour par plusieurs milliers de véhicules, connaîtra de fortes perturbations de trafic. Il est en effet recommandé aux automobilistes d’éviter de traverser cette zone ou d’y stationner. Les riverains devront utiliser leurs propres garages ou bien les parkings disponibles à proximité. Pour leurs déplacements, les Casablancais devront emprunter d’autres itinéraires, notamment aux heures de pointe. Un plan de circulation global a été approuvé par une commission dédiée et est adaptable en fonction de l’avancement des travaux. Aujourd’hui, quatre voies restent possibles pour relier l’avenue des FAR au boulevard Mohammed VI (voir carte).
Lancés depuis mars 2012, les travaux de construction de la trémie Dakar sont aujourd’hui bien avancés et devraient, si tout va bien, être achevés en décembre prochain. «Le chantier a atteint un taux d’avancement global d’environ 40% et portera aussi sur le réaménagement total du boulevard de La Résistance (chaussée, trottoir, éclairage, mobilier urbain, etc.)», indique Abderrahmane Bricha, chef du projet et de la division des infrastructures au Conseil de la ville. Le projet se réalise en deux phases. La première, allant de l’avenue des FAR au rond-point Dakar sur une longueur de 500 mètres, est quasi achevée. Les travaux de terrassement, d’assainissement et de dallage sont réalisés respectivement à hauteur de 100%, 95% et 80%.
Ce chantier, dont le coût s’élève à 240 millions de DH, est financé par les fonds propres de la commune et le Fonds d’équipement communal. Rappelons que le Conseil de la ville avait sélectionné la société espagnole, Copisa, pour la réalisation des travaux, pour un montant de 201 millions de DH sur 18 mois (voir L’Economiste édition n° 3853 du 27/08/2012). Le reste (39 millions de DH) est alloué aux travaux de déplacement des réseaux souterrains (assainissement, éclairage, communication, etc.). Le projet dans son ensemble s’étend sur une distance d’environ 1 kilomètre, du croisement du boulevard de La Résistance avec le boulevard Mohammed VI (point de départ) jusqu’à son intersection avec l’avenue des FAR (point d’arrivée). Quant à la tranchée couverte, elle sera longue de 650 mètres allant de la place Dakar jusqu’au boulevard Mohammed VI. D’une largeur de 10 mètres et une hauteur de 5,7 mètres, le futur tunnel passera sous le boulevard Mohammed V et, donc, sous la plateforme du tramway. Il sera doté d’une voie à double sens (3,25 m chacune), en plus de quatre issues de secours (9 m chacune). Cette tranchée couverte profite des dernières technologies. Elle sera ainsi équipée de niches d’incendie et de plusieurs appareils de télésurveillance, d’éclairage et de ventilation.
L’ouvrage en cours d’aménagement permettra de diminuer les nuisances provoquées jusqu’à présent par la circulation. Il devrait ainsi décongestionner boulevard de La Résistance, mais également la rue Mohamed Diouri, qui est un passage obligé pour rejoindre le centre-ville vers la gare routière Ouled Ziane, l’autoroute, etc. «Après la mise en service de la trémie, le trafic journalier en surface devrait diminuer d’environ 40%», précise Bricha. La place Dakar, devenue saturée, sera donc soulagée et bénéficiera à terme d’une nouvelle mesure de circulation. Une fois la bretelle reliant le port de Casablanca à la zone logistique de Zenata sera opérationnelle (en 2016), les camions seront interdits de sortir du port via le rond-point Chimicolor.
Pour la petite histoire, ce chantier remonte à 2006. Plusieurs appels d’offres avaient été lancés, mais sans aboutir. Bien que le premier ait permis de sélectionner l’entreprise adjudicataire, les travaux avaient été interrompus pour des raisons ambiguës. La société avait renoncé au marché, et ce, malgré le fait que les travaux de déviation des réseaux aient été achevés. Il a, donc, fallu attendre l’arrivée du tramway (qui traverse le boulevard de La Résistance à travers le boulevard Mohamed V) pour que ce chantier soit enfin relancé.


Bouchra SABIB 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc