×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Forum de Paris-Casablanca Round
Les têtes d’affiche de l’édition 2013

Par L'Economiste | Edition N°:3960 Le 04/02/2013 | Partager
Près de 550 participants prendront part à l’évènement
Les opportunités de la crise analysées par des experts de renom
La complexité de la conjoncture et le «chaos» décortiqués!

A l’instar de la précédente édition, l’ancien patron du FMI, Dominique Strauss Kahn, interviendra à la clôture de l’évènement, pour présenter la «leçon finale» 

«Vivre le Chaos: Où sont les opportunités de la crise». C’est la thématique ô combien d’actualité de la 4e édition du Forum de Paris - Casablanca Round. Comme à son accoutumée, le Forum fait appel à des experts reconnus sur le plan national et international, pour une rencontre, très attendue et riche en analyses, ce 6 février à Casablanca. A une semaine de l’événement, quelque 550 personnes avaient déjà confirmé leur présence. La crise de 2008, qui a démarré aux Etats-Unis, a pris tout le monde de court et a fait plonger plusieurs économies dans le «chaos». Cinq ans plus tard, l’on n’en voit pas encore le bout. Pour les uns, le pire est déjà passé, tandis que pour les autres, le pire est à venir! Les avis n’ont jamais été aussi partagés. Les projections les plus pessimistes tablent sur un minimum d’une décennie pour sortir de crise. De l’avis de nombreux experts, fini les taux de croissance à 4 ou 5% chez les économies avancées.
Leur croissance ne pourrait guère dépasser les 2% pour les prochaines années. C’est l’avis notamment de l’économiste Philippe Chalmin, fondateur du cercle Cyclope qui publie chaque année une radioscopie de l’économie mondiale et des marchés des matières premières. Son intervention au Forum de Paris permettra une meilleure analyse du comportement des marchés, qu’il considère comme des miroirs des crises. Pour l’économiste Chalmin, «même si l’on a tendance à les incriminer, les marchés ne sont qu’un reflet témoignant des anticipations des uns et des autres».

Matthieu Pigasse est directeur de la Banque Lazard. Il est, par ailleurs, membre du conseil d’administration des groupes Lucien Barrière et Derichebourg. Pigasse opère également dans les médias, il est président du magazine Les Inrockuptibles et actionnaire du journal Le Monde et le Huffington Post. Il a démarré sa carrière à la Direction du Trésor, en tant qu’administrateur civil chargé de la gestion de la dette et de la trésorerie de l’Etat français. Il a ensuite fait des passages dans des cabinets ministériels, notamment ceux de Dominique Strauss Kahn et de Laurent Fabius.   

 

Claire Spencer est spécialiste de la région Mena ainsi que des relations méditerranéennes. Elle dirige le département des études Mena de Chatham House, l’un des plus prestigieux think tank britanniques. Spencer est également directrice du Defense studies center au King’s College, et auteur de plusieurs publications sur les questions géostratégiques en Méditerranée.

 

En tout cas, le flou entoure 2013, même si les prévisions vont bon train. Les opérateurs économiques ne savent plus vraiment à quoi s’attendre. Les Etats, non plus, ne savent plus comment s’y prendre pour retrouver le chemin de la croissance tout en préservant leurs fondamentaux. L’exemple de l’Union européenne est édifiant. Plus l’on cherche à réduire l’endettement, plus la croissance en souffre et plus le chômage augmente. Les conférenciers de l’édition 2013 du Forum de Paris-Casablanca Round tenteront justement de relever ces questions et d’y apporter des éléments de réponses.
Cependant, au beau milieu de cette conjoncture, pour le moins complexe, les économies émergentes continuent d’afficher une vigueur insolente. La Chine, même si elle a rompu avec les progressions à deux chiffres (7,8% en 2012, contre 10% en 2010), continue à enregistrer les meilleurs scores. Les observateurs prédisent une croissance de 8 à 9% cette année dans l’usine du monde. Pour le reste de l’Asie (hors Japon), les taux varieraient de 4 à 6%. Quels sont les secrets de cette région qui défie la crise? Abdelhak El Khair El Idrissi, l’un des cadres qui comptent au groupe Renault, en charge de l’ingénierie après-vente au Japon et à Singapour, apportera son témoignage. En Méditerranée, les évolutions sont contrastées. Dans la rive Nord, le marasme règne. Du côté du Sud, les pays essaient toujours de trouver leur équilibre au lendemain du printemps arabe. Ils commencent aussi à  subir les soubresauts de la crise européenne. Mais la région pourrait mieux s’en sortir si tous les efforts sont mis en commun.
Les questions politiques et géostratégiques, intimement liées aux évolutions économiques, auront une place de choix dans les débats. Claire Spencer, directrice du Département des Etudes Mena de Chatham house, l’un des think tank britanniques les plus prestigieux, décortiquera «les nouveaux pouvoirs au Moyen-Orient». L’Amérique latine ne sera pas en reste. Jorge Arguindegui, diplomate et ancien patron de grandes entreprises publiques argentines, présentera l’expérience du continent face à la crise. Plusieurs personnalités apporteront également leurs témoignages, à l’instar de l’homme d’affaires français, Matthieu Pigasse, DG de la banque Lazard et auteur de l’essai «Révolutions». Le moment fort de l’évènement sera sans aucun doute la «leçon finale» de l’ancien patron du FMI, Dominique Strauss Kahn 

Intervenants

 

- Nizar Baraka, ministre de l’Economie et des Finances
- Mustapha Terrab, PDG de l’OCP
- Anas Houir-Alami, DG de la CDG
- Mohamed El Kettani, PDG d’Attijariwafa Bank
- Fathallah Sijilmassi, SG de l’UPM
- Adil Douiri, ancien ministre du Tourisme
- Jalloul Ayed, ancien ministre tunisien des Finances
- Claire Spencer, directrice de Chatham House
- Matthieu Pigasse, DG de la Banque Lazard
- Philippe Chalmin, fondateur du cercle Cyclope
- Alain Gauvin, avocat spécialisé dans la régulation financière
- Rosa Canadas, présidente de la fondation Tanja
- Christian Stoffaes, chef économiste du Conseil général des
   mines au ministère français de l’Economie
- Jorge Arguindegui, diplomate argentin
- Daniel Hurstel, associé du cabinet Willkie Farr&Gallagher
  LLP-Paris
- Abdelhak El Khair El Idrissi, directeur Ingénierie après-
  vente de Renault Samsung Motors.

Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc