×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Autoroutes du Maroc mise sur les TIC

Par L'Economiste | Edition N°:3960 Le 04/02/2013 | Partager
Un centre d’appels et un nouveau système de gestion de l’entretien mis en service
Un numéro d’assistance simple couvrant tout le territoire national

Pour demander une assistance en cas de détresse, les usagers des autoroutes n’ont plus à noter des numéros à 10 chiffres, différents en fonction des tronçons. Aujourd’hui, un seul numéro (le 5050) couvre tout le territoire national

Les usagers des différents tronçons de l’autoroute au Maroc l’ont certainement remarqué. Un nouveau numéro d’assistance a été mis en service. Il s’agit d’un numéro commun à  l’ensemble du territoire national, qui a remplacé les anciens numéros composés de 10 chiffres spécifiques à chaque partie de l’autoroute, et difficiles à retenir. L’objectif est «d’améliorer la qualité des services présentés aux usagers», a souligné Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement et du Transport. Le ministre a avancé «qu’outre les investissements en termes de réalisation de nouveaux tronçons, la tutelle mise sur le développement de prestations de qualité pour donner vie aux autoroutes». Il s’agit notamment de développer de nouveaux modèles d’aires de repos, ou encore la construction d’hôtels dans certains points autoroutiers. Aujourd’hui, «Autoroutes du Maroc (ADM) a lancé ce chantier de modernisation des prestations d’assistance aux usagers en misant sur les nouvelles technologies», a affirmé Othmane Fassi Fihri, directeur général de ADM. Le nouveau numéro lancé, qui sera aligné sur la tarification normale d’une communication nationale, sera géré au niveau d’un centre d’appels pour l’information et l’assistance des usagers. Celui-ci, mis en service depuis le 9 janvier dernier, permet aux usagers de l’autoroute, en situation de détresse ou demandant une information, d’être mis en contact avec le service territorial concerné. La mise en place de ce centre «s’inscrit dans le cadre du nouveau système d’aide à l’exploitation, qui permet de collecter les informations sur la circulation/trafic et les conditions d’exploitation des différentes sections de l’autoroute», a tenu à préciser Fassi Fihri. L’idée est de développer les services d’informations utiles aux usagers, véhiculés via des supports comme les panneaux à messages variables, avant d’étendre ce service aux smartphones. Le développement des prestations de ADM passe également par l’amélioration de la qualité d’entretien des infrastructures. Surtout que l’état des routes en général est en régression depuis quelques années, de l’avis même de Rabbah qui a souligné que «les routes de type A+B constituaient 63% de l’ensemble du réseau routier en 2002. Elles ne constituent aujourd’hui que 53%». Un processus initié en 2009 avec le lancement du projet de mise en place d’un système de gestion de l’entretien. Ce système a été mis en service début 2013 à travers son installation au niveau des entités centrales et territoriales de contrôle de la qualité des autoroutes. Il permettra d’effectuer un suivi régulier de l’état du réseau et d’intervenir au moment opportun.


M. A. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc