×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3955 Le 28/01/2013 | Partager

Grande-Bretagne: Un référendum sur l’Europe?

«LES Britanniques doivent avoir leur mot à dire sur l’Europe». Cette phrase est de David Cameron, Premier ministre anglais, qui a promis un référendum sur l’Europe en cas de victoire de son parti conservateur aux élections législatives de 2015. Il a précisé qu’il renégocierait les relations entre la Grande-Bretagne et l’Europe, avant la tenue du référendum. Les partis de l’opposition accusent Cameron de sacrifier les intérêts du pays à ceux de son parti, et d’installer un climat d’incertitude, dont la zone euro n’a certainement pas besoin.

• Hausse du prix du thé
Après des discussions à Colombo, le Sri Lanka, l’Inde, le Kenya, l’Indonésie, le Malawi et le Rwanda (qui représentent plus de 50% de la production mondiale) ont annoncé la création du Forum international des producteurs de thé. La Chine et l’Iran ont été invités au Forum en qualité d’observateurs.
Les plus gros pays producteurs de thé au monde ont accepté de se regrouper au sein de cette organisation pour faire monter les prix de gros, et par ricochet, les prix pour les consommateurs, selon certains observateurs. A noter que les prix mondiaux du thé tournent autour de 2,5 dollars le kilo en baisse par rapport aux 2,84 dollars voici un an. La consommation mondiale devrait, quant à elle, légèrement croître de 1% cette année.

• Les pays arabes décident de finaliser leur ZLE
Au terme du sommet à Ryad, qui s’est tenu la semaine dernière, la Ligue arabe a décidé de finaliser avant la fin de l’année son projet de zone de libre-échange (ZLE) entre ses 22 membres, un marché de 367 millions de personnes.
Ce projet a été approuvé en 1998 deux ans après son lancement avec l’espoir d’éliminer progressivement les barrières douanières et de créer à terme un marché commun. Il bute notamment sur les règles fixant les conditions pour que les produits puissent être exonérés des droits de douane.o

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc