×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Tourisme/Incentive
    Les professionnels courtisent les nationaux

    Par L'Economiste | Edition N°:3606 Le 30/08/2011 | Partager
    ONMT et FNT organisent les 1res journées professionnelles du tourisme à Marrakech
    L’objectif est de booster la demande marocaine

    Crise économique internationale oblige, les opérateurs de l’incentive courtisent les chefs d’entreprises marocains. L’Office national marocain du tourisme (ONMT) et la Fédération nationale du tourisme (FNT) organisent les premières journées professionnelles du tourisme. L’événement, qui se tiendra du 9 au 11 septembre à Marrakech, est dédié au MICE marocain (meetings, incentives, congrès, expositions). L’objectif est de stimuler la demande corporate nationale pour ce segment du tourisme interne. «Depuis février 2011, nous avons constaté une forte baisse de la demande pour le MICE international. D’où l’idée de créer une plateforme de réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour stimuler la demande nationale pour le MICE», explique Saïd Tahiri, directeur général de la FNT. A l’origine de la morosité dans le secteur, la conjoncture économique internationale. En effet, confrontées à de graves difficultés financières, les multinationales qui avaient l’habitude de venir au Maroc réduisent le budget dédié à l’incentive. Par conséquent, les professionnels n’ont aucune visibilité pour l’automne prochain, aussi bien pour le tourisme réceptif que sur le MICE. Les opérateurs tablent donc sur un retour des donneurs d’ordre pour 2012. Quid de la clientèle marocaine ? Le potentiel est là. Encore faut-il le stimuler. «Le MICE marocain s’est substantiellement développé ces dernières années puisque de plus en plus d’entreprises organisent des incentives. Il représente même une part substantielle dans le volume MICE global», explique-t-on auprès de la profession. Le MICE Maroc peut donc constituer une réponse face à la conjoncture morose. Il peut même générer un effet inducteur de structuration sur le long terme. En effet, une fois de retour dans leur pays ou leur ville d’origine, les personnes qui ont participé à un incentive sont souvent si exaltées qu’elles sont parfois tentées d’accompagner leurs amis, proches ou collègues dans la région où elles ont séjourné. C’est donc cet effet boule de neige qui est recherché par les professionnels.
    Les premières journées professionnelles du tourisme seront donc l’occasion de faire la jonction entre les professionnels de l’incentive et les chefs d’entreprises. Des rencontres qui joueront un rôle déclencheur dans la concrétisation de la demande. Selon les initiateurs de l’événement, près de 250 visiteurs sont attendus. Plusieurs actions de communication sont programmées. Il s’agit notamment de séances d’information destinées aux prescripteurs potentiels, DRH et associations de médecins. Selon un opérateur, ces derniers «constituent les prescripteurs les plus importants. En effet, ils sont souvent à l’origine de l’organisation d’importants congrès scientifiques nationaux ou internationaux».
    L’événement se tiendra à Marrakech, principale destination pour ce produit. Evidemment, les opérateurs opérant sur d’autres villes sont invités à prendre part aux échanges afin de présenter leurs produits ainsi que les atouts de leur région. L’objectif de ces journées est de convaincre les chefs d’entreprises qu’en organisant des incentives, ils contribueront à améliorer la productivité de leurs collaborateurs, à renforcer la cohésion au sein de leurs effectifs…

    Promotion

    A travers les premières journées professionnelles du tourisme, l’ONMT et la FNT veulent contribuer à la valorisation de l’offre marocaine dans le domaine du MICE et à l’émergence d’une corporation structurée. Le challenge est de mettre en place des produits intégrés, caractérisés par une approche par type, saison et destination. La FNT prévoit également d’éditer des newsletters périodiques et de diffuser des e-mailings aux décideurs pour promouvoir les packages qui devraient être conçus par les professionnels.

    Hassan EL ARIF

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc