×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Focus

    Déplacements à Casablanca
    Trois solutions pour décongestionner le trafic

    Par L'Economiste | Edition N°:3602 Le 24/08/2011 | Partager
    50 milliards de DH pour un réseau de transport collectif en site propre
    Tramway, RER et métro, les lignes atteindront 160 km en 2030
    Le RER passera par huit stations entre Casa-Port et Casa-Anfa

    La future ligne du RER de Casablanca (63 km) devrait desservir les futurs grands pôles d’urbanisation régionale, comme la ville nouvelle de Zenata, le pôle urbain d’Anfa (site de l’ancien aérodrome) et la zone urbaine de Nouaceur.

    Est-ce que tous les moyens sont bons pour décongestionner Casablanca? Des études très approfondies, s'appuyant sur le schéma d’orientation fonctionnelle et d’aménagement (SOFA), le plan de déplacements urbains (PDU) et le schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU) ont abouti à un schéma directeur du réseau de transport collectif en site propre. L'élaboration de ce schéma a permis d'identifier les modes de déplacement urbain qui devraient soulager la métropole et répondre à ses besoins évolutifs en mobilité à l'horizon 2030.

    Le RER circulera de 6h à 23h

    Le Grand Casablanca aurait besoin de trois "familles" de réseaux de transport en commun en site propre. Il s'agit de quatre lignes de tramway (76 km) et d'une ligne de réseau express régional (RER) reliant Mohammedia à Nouaceur par le centre de Casablanca. Le troisième mode de transport collectif retenu est une ligne de métro (22 km) desservant les quartiers sud de la ville (Sidi Moumen, Moulay Rachid et Ben M’sick) et les reliant à El Fida, au quartier des Hôpitaux et au centre-ville. La réalisation de ce réseau long de 160 km nécesitera un investissement total estimé à 50 milliards de DH.
    Une étude engagée par l'Oncf a permis de définir une desserte urbaine pour le Grand Casablanca en mode ferroviaire lourd (de type RER) de près de 63 km de long. Elle devrait desservir les futurs grands pôles d’urbanisation régionale, comme la ville nouvelle de Zenata, le pôle urbain d’Anfa (site de l’ancien aérodrome) et la zone urbaine de Nouaceur. Huit nouvelles stations (Casa-Port en souterrain, Oued Al Makhazine, Nations unies, parc de la Ligue arabe, bd Zerktouni, bd Bir Anzarane, bd Ghandi, Hay Hassani, bd Grande Ceinture et Casa-Anfa) seront situées dans les quartiers les plus denses de Casablanca (Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi, centre-ville, Hay Hassani et Nassim). La future ligne du RER, dont une section en tunnel entre Casa-Port et Casa-Sud (environ 9 km) offrira une desserte cadencée en direction de l’aéroport Mohammed V et reliera les villes de Mohammedia et Casablanca.
    Les études d’exploitation ont montré que la demande en milieu urbain serait de 150.000 à 200.000 voyageurs par jour à l’horizon 2020. Ainsi, les prévisions ont avancé une grille horaire spéciale RER. Il s’agit d’une amplitude de service allant de 6h à 23h avec des plages horaires de pointe (de 7h à 9h et de 17h à 19h30). Plus précisément, aux heures de pointe, il est prévu de mettre en circulation quatre trains par heure entre Mohammedia et l’aéroport Mohammed V et quatre autres entre Aïn Sbâa et Nassim (soit, donc, un train toutes les 8 minutes). Aux heures creuses, quatre trains seulement circuleront entre Mohammedia et l’aéroport Mohammed V.

     

    Tramway: 256.000 passagers par jour

    La réalisation de la première ligne du tramway (30 km) est déjà en cours (6,4 milliards de DH). Elle permettra, d'ici décembre 2012, de relier Sidi Moumen au centre-ville et celui-ci aux facultés et à Hay Hassani. Le choix prioritaire de ce corridor est justifié par la qualité de la desserte, l’étendue de la couverture géographique et l’impact positif sur le développement économique et touristique de l’agglomération. Ce moyen de déplacement devrait transporter 256.000 passagers par jour à travers 48 stations.

     

    Bouchra SABIB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc