×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tanger: Le BTP dope la création d’entreprises

Par L'Economiste | Edition N°:1888 Le 02/11/2004 | Partager

. 269 créations depuis le début de l’année Sur les trois premiers trimestres de l’année, le Centre régional d’investissement de Tanger-Tétouan a amélioré son score en doublant le nombre d’entreprises créées par rapport à la même période de l’année 2003. Ainsi à fin septembre 2004, 269 entreprises ont été créées, soit une augmentation de près de 217% par rapport à 2003. C’est le secteur des services qui occupe la première place avec 36% d’entreprises créées. Le secteur du BTP vient tout de suite après, occupant la deuxième place avec 29%, suivi de l’industrie avec 17%. La remontée du secteur du BTP est considérée par les spécialistes comme un effet indirect de l’avancement du projet de Tanger-Med. En effet, de nombreux opérateurs des autres régions ont décidé de s’installer à Tanger devant les perspectives prometteuses du projet de port et de ses zones industrielles. L’effet s’est nettement fait sentir du côté de l’immobilier. Les projets à l’arrêt ont redémarré et d’autres ont poussé comme des champignons. Et ce malgré la relative saturation foncière de la ville. Côté industrie, les producteurs de câblages ont amené une profusion de sous-traitants. Ces derniers, moins organisés et de moindre taille, proposent une main-d’œuvre encore bon marché. Ainsi, certains grands noms de l’industrie du câblage n’hésitent pas à avoir recours à ces “free lance” du câblage, ce qui leur permet de mieux se centrer sur la logistique. En parallèle, 539 certificats négatifs ont été délivrés, soit autant d’intentions de création. Ces intentions ont progressé pour leur part de 105%. Comme prévu, le secteur des services arrive en première position, suivi du commerce et de l’industrie. A noter que le dernier guichet du CRI, celui de l’aide aux investisseurs, a traité 208 dossiers au cours des neuf premiers mois de 2004, totalisant 5,8 milliards de DH. Près de la moitié de ces projets relèvent du secteur touristique, suivis du BTP et de l’industrie. De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc