×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Marrakech dope sa coopération avec Marseille

Par L'Economiste | Edition N°:1772 Le 20/05/2004 | Partager

. Un accord de jumelage vient d’être conclu et d’autres sont en cours«C’EST un jumelage que l’on voudrait actif sur le terrain». C’est en ces termes que s’est exprimé un élu du Conseil de la ville en commentant le jumelage conclu le 17 avril entre la cité ocre et la ville de Marseille. Cette convention vient renforcer l’accord de partenariat entre les deux villes de mars 2002 qui comprend quatre volets. En premier lieu, un partenariat entre les chambres artisanales de Marrakech et des métiers de Marseille. L’instance marseillaise s’est engagée à soutenir les professionnels de l’artisanat dans leur mise à niveau, en préparation aux défis 2010 et à la zone de libre-échange. La deuxième convention a été signée entre les chambres de commerce des deux villes, dans un souci d’échange d’informations et d’expérience. Les écoles de commerces de Marseille sont aussi de la partie. Des ateliers de travail ont eu lieu cette semaine pour définir de quelle manière peut être envisagée la collaboration. Enfin, la quatrième coopération sera au niveau de la santé, entre l’hôpital Ibnou Zohair (Mamounia) et le groupement des hôpitaux de Marseille, notamment pour l’équipement. Les hôpitaux de Marseille ont remis d’ailleurs un don de matériel médical et du consommable à la ville, lors de la signature de la convention de jumelage et un autre offert à la mairie sous forme de 5 bus urbains.D’après Mohamed El Horr, élu communal et vice-président du conseil, la coopération reste ouverte à d’autres secteurs. Au-delà de ces conventions, explique-t-il, l’objectif principal de ces accords demeure l’investissement étranger dans la cité ocre et le développement du tourisme. Marseille, deuxième ville française, est au premier plan. Un accord comme celui-ci fera connaître davantage les potentialités de la ville auprès des promoteurs marseillais, ajoute El Horr.C’est le deuxième accord de partenariat avec une ville européenne mis en place par le conseil de la ville, après Menton. La mairie promet que ces accords ne resteront pas lettre morte. Un bureau de suivi vient d’être créé pour les évaluer et relancer toutes les conventions de coopération conclues auparavant. D’autres accords similaires avec une ville mexicaine et une mairie du Burkina sont au programme.De notre correspondante,Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc