×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

La grogne sociale monte en Chine

Par L'Economiste | Edition N°:1787 Le 10/06/2004 | Partager

. Les droits fondamentaux des travailleurs bafouésLa reprise économique chinoise en 2003 s’est accompagnée d’une forte augmentation des conflits sociaux, particulièrement chez les ouvriers et les employés, selon des chiffres officiels publiés cette semaine. En effet, quelque 58.000 manifestations regroupant trois millions de personnes ont été recensées, soit une progression de 14,4% par rapport à 2002, a indiqué l’hebdomadaire Outlook Weekly, citant des statistiques gouvernementales. Ces conflits ont éclaté aussi bien dans des entreprises privées que dans le secteur public.“Le nombre de manifestations importantes est devenu un vrai facteur d’instabilité”, a commenté Xi Jinping, secrétaire du Parti communiste de la province côtière du Zhejiang, dans cet article. Et d’ajouter: “Les conflits ont souvent des origines anciennes auxquelles s’ajoutent des phénomènes nouveaux”, faisant référence notamment à l’absence ou au non-respect de normes sociales. Les griefs concernent le plus souvent les salaires, la protection sociale, les impôts sur la terre, les destructions de maisons et les expulsions. La corruption et relations tendues entre la population et les responsables ne sont pas en reste.La Confédération internationale des syndicats libres (CISL) a épinglé la Chine dans son rapport annuel rendu public hier mercredi. Pour cette organisation, le développement économique ne s’est accompagné d’aucune sorte de progrès des droits fondamentaux des travailleurs. Pis encore, les autorités “continuent à éradiquer toute forme de syndicalisme indépendant et à emprisonner ou interner en hôpital psychiatrique les individus ayant exercé une activité syndicale”. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc