×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

IMTC acquiert un porte-conteneurs pour 125 millions de DH

Par L'Economiste | Edition N°:1787 Le 10/06/2004 | Partager

. L’investissement est financé à hauteur de 90% par leasing sur 5 ans . Le nouveau bateau renforce l’offre et stabilisera les prix sur les lignes Maroc-Europe. Il permet de créer plus de 60 emplois directsC’est la recette d’un armateur abonné au succès. Une stratégie d’acquisition d’un bateau par an pour répondre mieux et efficacement à une demande de plus en plus grandissante sur le transport de marchandises, à travers les routes maritimes régulières entre le Maroc et l’Europe. Le nouveau porte-conteneurs cellularisé acheté par le groupe IMTC (International Maritime Transport Corporation; cf. www.leconomiste.com), baptisé Zagora, a pris le large jeudi dernier sur une ligne régulière en partance à jour fixe de Casablanca pour une rotation des ports La Spezia, Genova, Livorno, Barcelone et Valence. Le nouveau bateau, le plus grand de la flotte maritime des armateurs nationaux et dont le port d’attache est Casablanca, a été acquis au prix de 125 millions de DH. Son financement a été assuré à hauteur de 90% en leasing par un consortium de financières nationales mené par Sogelease. “Le groupe IMTC a pignon sur rue et n’a pas rencontré beaucoup de problèmes pour mettre en place les financements requis”, souligne Mohammed Karia, PDG du groupe IMTC.Le Zagora, battant pavillon marocain, est large de 162,8 mètres et long de 22,3 avec une capacité de chargement de plus de 1.162 conteneurs. Il est doté d’un moteur principal et de trois autres auxiliaires, d’une puissance de 6.930 et 532 kW, qui permettent une vitesse de16,5 Knots. Il comporte également trois grues pour assurer le chargement des conteneurs, même en cas de grève des travailleurs des ports. “C’est essentiel pour organiser des départs à jour fixe. Cela dans l’objectif de tenir sans faille nos engagements vis-à-vis des exportateurs ou importateurs, eux-mêmes tenus de répondre aux exigences et délais de leurs clients ou fournisseurs”, souligne Karia. Son nouveau bijou devra permettre la création de plus de 60 postes de travail directs. “Cette nouvelle acquisition a été programmée dès le début de l’année pour répondre notamment à la demande grandissante des opérateurs et stabiliser les prix du fret sur ces lignes régulières”, entend Mohammed Karia. Le patron des lieux assure qu’avant l’entrée en ligne du Zagora, les demandes enregistrées auprès des opérateurs n’ont été satisfaites que partiellement et il a fallu mettre à leur disposition davantage de navires pour assurer les flux demandés. Le porte-conteneurs renforce ainsi l’offre en matière de transport de marchandises, à un moment où l’armateur public Comanav vient de céder son dernier porte-conteneurs, et les prix d’affrètement des bateaux sur le marché mondial ont triplé depuis le début d’année. Ce qui a contraint quelques petits armateurs à répercuter les coûts supplémentaires dans leurs prix. “Ce qui est tout à fait vrai dans la conjoncture qui prévaut depuis quelques mois; une volatilité des tarifs du fret et l’insuffisance des porte-conteneurs réguliers à jour fixe qui desservent les ports européens à partir du Maroc créent une pression à la hausse des prix”, note pour sa part Ahmed Zine, président de l’AFFM (Association des Freight Forwarders du Maroc). Ce groupeur de marchandises pour le compte des entreprises confie en outre que “le groupe IMTC a tenu ses engagements vis-à-vis des opérateurs économiques, auxquels il avait promis dès le début 2004 l’achat d’un nouveau porte-conteneurs pour atténuer la pression sur les routes maritimes régulières entre le Maroc et l’Europe”. D’ailleurs, le groupe projette également d’acquérir un nouveau porte-conteneurs début 2005. Cette politique d’investissement est encouragée par la position des pouvoirs publics de maintenir les lignes régulières pour préserver les intérêts stratégiques de l’économie nationale. Avec à terme l’objectif de voir naître de grands champions nationaux capables de développer le secteur et faire face à la concurrence étrangère. En effet, le renforcement de la flotte maritime commerciale du Royaume est un enjeu primordial pour assurer la régularité et la continuité de ses échanges avec le reste du monde sans subir la pression et les règles du jeu des méga-transporteurs mondiaux. Créé en 1987, le groupe IMTC se développe au rythme d’une acquisition de bateau par an. Il a mis en place une stratégie de développement qui le mènera également à investir dans le port Tangermed, avec l’achat de nouveaux porte-conteneurs qui assureront les rotations dans le bassin méditerranéen et l’Atlantique. Ses activités comprennent aussi des services de manutention, transit et transport terrestre. IMTC possède une flotte de 10 navires composée de 2 car-ferries, 3 roros pour le transport de camions et 5 porte-conteneurs. La compagnie emploie plus de 400 personnes et accueille annuellement une centaine d’étudiants et officiers marins sur ces bateaux. Son chiffre d’affaires croît de 25% annuellement.-Le dernier porte-conteneurs du groupe IMTC, baptisé “Zagora”, a été acheté chez un armateur allemand. Il a été construit dans les chantiers de la société polonaise Stocznia Szczecinska-Bouchaïb EL YAFI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc