×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Automobile: A la conquête de la Chine

Par L'Economiste | Edition N°:1788 Le 11/06/2004 | Partager

. Volkswagen, General Motors, Peugeot, Citroën… les grands constructeurs affichent leurs ambitionsLe Salon de l’Auto de Pékin, qui se déroule tous les deux ans, réunit du 10 au 16 juin cette semaine la quasi-totalité des grands constructeurs mondiaux (cf. www.leconomiste.com). Après l’américain Ford, les constructeurs français ont réaffirmé leur confiance dans un marché chinois où le segment des voitures moyennes leur paraît particulièrement prometteur, malgré la concurrence des géants mondiaux et des marques nationales.Dans un pays de 1,3 milliard d’habitants où le pouvoir d’achat de certaines classes moyennes s’envole, comme en témoigne le bond de 75% des ventes de voitures neuves en 2003, les perspectives de croissance sont alléchantes.Pour son retour en Chine cette année, Peugeot mise sur la 307, une berline tricorps produite à Wuhan (centre) et présentée au Salon, qui va affronter une concurrence féroce sur le segment des voitures moyennes. Pour Citroën, la donne est différente. Sa réputation est faite depuis des années grâce à la Fukang, version chinoise de la ZX, et qui a représenté environ la moitié des 104.000 voitures vendues l’an passé.La modernisation de la flotte des taxis de Pékin avant les JO de 2008 est un autre enjeu important. Aujourd’hui, un tiers des taxis de la capitale chinoise sont des ZX.En attendant, l’objectif de DCPA (PSA et son partenaire chinois Donfeng Motors) est une production de 140.000 véhicules cette année. Renault, absent du Salon, est peu loquace sur ses ambitions en Chine. Quant à l’américain General Motors (GM), premier constructeur automobile mondial, il a annoncé un investissement en Chine de 3 milliards de dollars sur les trois prochaines années.Volkswagen, le numéro un du secteur en Chine, avait de son côté fait état fin 2003, d’investissements de 6 milliards d’euros sur cinq ans, pour doubler sa capacité de production d’ici 2008 dans ses usines chinoises.


McDonald’s offre le Wi-Fi

Le numéro un mondial de la restauration rapide McDonald’s compte proposer d’ici l’été 2005 dans quelque 6.000 restaurants aux Etats-Unis l’accès sans fil à l’Internet à haut débit via la technologie “Wi-Fi”, selon les termes d’un partenariat annoncé cette semaine.Les bornes d’accès seront équipées grâce à un partenariat avec l’opérateur de télécoms SBC Communications et WayPort, un spécialiste américain du Wi-Fi (comme wireless fidelity).Actuellement, 300 restaurants McDonald’s proposent ce service, principalement dans les régions de New York, Chicago et San Francisco.L’accord doit permettre de populariser le Wi-Fi auprès du public américain, SBC s’étant fixé l’objectif global de 20.000 points d’accès publics à fin 2006. Le service sera utilisable par les particuliers moyennant un abonnement à la formule FreedomLink proposée par SBC pour 19,95 dollars par mois.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc