×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le point sur les vaccins anti-Covid-19

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5866 Le 16/10/2020 | Partager
10 candidats-vaccins en lice
Des essais cliniques suspendus
Chine, Russie, Etats-Unis... qui sera le premier à commercialiser?

193 vaccins contre la Covid-19 sont en cours de création dans le monde, dont 151 sont à ce jour en études précliniques. Selon les derniers chiffres en date publiés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 2 octobre dernier, 42 laboratoires sont actuellement au stade des études cliniques sur l’humain. Parmi eux, seuls dix sont arrivés au stade le plus avancé de la phase 3, celui d’effectuer des tests sur l’homme à grande échelle. Durant cette étape qui consiste à évaluer l’efficacité et l’inocuité du produit, les candidats répartis dans plusieurs continents reçoivent au hasard soit le vaccin soit un placebo. Parmi les candidats-vaccins les plus avancés, l’on retrouve ceux de Gamaleïa, AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Janssen, Sinopharm... Les dates de fin des essais, quant à elles, restent très variables. Elles oscillent entre un et trois ans environ.

vaccins-066.jpg

La course au vaccin contre la Covid-19 bat son plein. Une dizaine de laboratoires sont au stade le plus avancé de la phase 3. Ils sont actuellement en train d’effectuer des tests à grande échelle sur l’homme (Ph. Jarfi)

 ■ Moderna
La fin des études cliniques est estimée à fin octobre 2022.  Toutefois, la commercialisation se fera bien avant, sans attendre la fin des études cliniques. Stéphane Bancel, PDG de Moderna, annonce qu’elle aura lieu au printemps 2021. Ce qui laissera le temps pour obtenir les autorisations nécessaires et finir les phases de test. Le vaccin développé par Moderna applique une méthode innovante. Elle consiste à inoculer un simple morceau du code génétique du virus, une molécule dite d’ARN messager au lieu de la méthode classique qui consiste à injecter un virus inactivé pour qu’il produise des anticorps permettant à l’organisme de se défendre.    

■ Pfizer
A mi-septembre, le patron de Pfizer, Albert Bourla, a affirmé qu’il y a 60% de chance de savoir si le produit fonctionne d’ici la fin du mois d’octobre. Cependant, la fin des études cliniques de ce vaccin (qui repose sur la même méthode que celui de Moderna) n’est prévue que pour décembre 2022. La commercialisation de ce vaccin sera elle aussi avancée puisque l’Agence européenne du médicament a quant à elle annoncé procéder à un examen accéléré, sans attendre la fin des études.

■ Chine: Sinopharm, Sinovac & CanSino Biologics
Quatre candidats-vaccins chinois sont actuellement dans la phase 3 des tests à grande échelle. Le groupe pharmaceutique Sinopharm en a développé deux, dont un avec le Wuhan Institute of Biology et le second en collaboration avec le Beijing Institute of Technology. Pour le premier, la fin des essais cliniques est prévue au mois de juillet 2021, tandis qu’elle est estimée à décembre 2021 pour le deuxième. Le Maroc a d’ailleurs signé deux accords de coopération avec le laboratoire chinois pour participer aux tests. Le troisième vaccin est mené par le laboratoire Sinovac, fin des études d’ici octobre 2021. Quant au quatrième, il est développé par CanSino Biologics, en partenariat avec le Beijing Institute of Biotechnology. Ce candidat-vaccin est testé au sein de l’armée chinoise. Ces résultats préliminaires sont attendus pour décembre 2021, les essais cliniques eux ne seront pas clôturés avant août 2022.

■ AstraZeneca/Université d’Oxford
Les essais cliniques du vaccin développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford  ont été interrompus le 6 septembre dernier suite à la détection d’une pathologie inexpliquée auprès d’un participant britannique. Les essais ont repris quelques jours après dans plusieurs pays, à l’exception des Etats-Unis où l’autorité américaine du médicament (FDA) a décidé d’approfondir son enquête sur l’incident. Malgré ce couac, la fin des études cliniques est estimée au 31 octobre 2021. L’Agence européenne du médicament a toutefois annoncé l’examen accéléré du vaccin. Cette procédure pourrait permettre aux chercheurs de soumettre des résultats en temps réel sans attendre la fin des études, accélérant ainsi la commercialisation d’un vaccin en Europe.

■ Janssen du groupe Johnson & Johnson
Alors que la phase 3 des études cliniques a à peine débuté en septembre, le géant américain Johnson & Johnson a dû suspendre les essais de son vaccin suite à un contretemps dans sa mise au point. Le groupe pharmaceutique a annoncé lundi dernier cet arrêt car l’un des participants est tombé malade. Cette suspension a engendré la fermeture du système d’inscriptions en ligne des participants. Par ailleurs, un comité indépendant pour la sécurité des patients a aussi été saisi. Avant cet incident, le laboratoire avait promis de livrer des premiers lots pour une autorisation d’utilisation d’urgence début 2021. La fin des études cliniques, quant à elle, est prévue au 10 mars 2023.

■ Gamaleïa Research Institute
Le vaccin Russe «Spoutnik» est le premier à avoir été mis au point au monde. La molécule a été élaborée par le Centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou et le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI). Une récente étude publiée dans «The Lancet» affirme que le vaccin russe déclenche une réponse immunitaire et n’a pas entraîné des effets indésirables graves. La fin des essais cliniques est estimée à mai 2021. Il devrait être accessible à la population russe à partir du 1er janvier 2021.

■  Novavax
La société américaine de biotechnologie Novavax a annoncé en fin septembre qu’elle avait commencé au Royaume-Uni un essai clinique de dernière phase de son vaccin expérimental. L’essai doit inclure 10.000 participants de 18 à 84 ans. L’essai clinique de Novavax au Royaume-Uni se distingue de ses concurrents car jusqu’à 400 volontaires recevront en même temps un vaccin homologué contre la grippe saisonnière.

Tilila EL GHOUARI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc