×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossier Spécial

Vacances d’Été: L’Oriental se pare aux couleurs des dunes et des vagues

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5811 Le 24/07/2020 | Partager
La région regorge de sites aussi variés qu’insolites
Des réductions de 20 à 30% pour cet été

Pour encourager les familles marocaines à passer leurs vacances dans l’Oriental, le Conseil régional du tourisme, la Délégation régionale du tourisme en collaboration avec les professionnels du secteur et les autorités locales ont peaufiné un programme attractif en mesure de sauver une saison estivale qui s’an­nonçait difficile.

loriental-1-010.jpg

La muraille et les remparts de la médina d’Oujda furent renforcés à maintes reprises 1894, 1948, 1980 et 2017. Les retouches apportées n’ont en aucun cas dénaturé la splendeur originelle de l’édifice (Ph. A.K)

Des réunions mara­thoniennes ont abouti à la réduction des prix de 20% ou 30% avec des offres promotionnelles pour les ré­servations à temps et le nombre de nuitées. D’ailleurs le CRT a lancé un site https://visitoriental.ma/ pour la promotion de cette destination. L’Economiste vous propose un cir­cuit à découvrir pour la diversité de ces paysages et la particularité de ces sites; également pour la qualité des infrastructures mises à disposi­tion.

• L’offre balnéaire
Marchica est l’offre touristique haut standing de la province de Na­dor avec le luxe Marchica Lagoon Resort, un palace multiservices qui dispose de chambres et suites d’exception pour des vacances dans un milieu naturel exceptionnel, au bord de la lagune. Pour y loger, il faut débourser 1.520 DH/nuit, un tarif promotionnel. Le Resort offre aussi des promotions pour le golf, sports nautiques, spa, la restaura­tion, séjour en famille, en couple ou en solo. D’autres hôtels com­plètent l’offre de Nador: le Mer­cure Nador Rif, un 4 étoiles doté d’une piscine extérieure ouverte sur la mer avec tous les services d’un hôtel huppé. La réservation se situe autour de 1.000 DH pour une chambre double et 850 DH en single. Quant au Mercure apparte­ment, il est loué à 1.426 DH/jour.
S’y ajoute une vingtaine d’hô­tels classés pour une fourchette de prix entre 350 et 600 DH. Quant aux plages naturelles, il y a une pléthore dans les provinces de Nador et Driouche: Kariat Arek­mane, les 3 fourches, Sidi Hssaine, Abdouna, My Brahim, Tazaghine, Chaabi, etc. Elles sont toutes ac­cessibles via la rocade méditerra­néenne. Dans toutes ces plages, des restaurants équipés avec cadres appropriés offrent plats locaux ou à base de poissons. La saveur des sardines locales est de renommée internationale. Certains proposent des locations de maisons pour 400 ou 500 DH.
À Saïdia tous les hôtels de la station balnéaire, excepté Iborestar qui n’ouvrira pas cette année, ont lancé des offres promotionnelles: Le Melia Saidia Garden à partir de 1.340 DH pour deux personnes avec enfant de moins de 12 ans. La même formule est offerte à partir de 1.580 DH pour le Melia Saidia Beach et 1.486 DH pour le Be-Live hôtel. Ce dernier propose aussi une semaine à 4.095 DH. Une offre pré­sentée également par les Melia. Six autres hôtels à Saidia ville, 2 ou 3 étoiles affichent des tarifs oscillant entre 300 et 400 DH. Quant aux lo­cations des maisons meublées leurs prix ont chuté et ne dépasseront pas les 600 DH la journée selon une agence de location d’appartement.

loriental-2-010.jpg

Saïdia est réputée pour la qualité de ses plages, finesse de ses sables et douceur de ses eaux (Ph. CRT)

• Oujda, l’horizon culturel
La capitale de l’Oriental regorge de sites à découvrir: Jamma Lak­bir et les 400 mosquées de la ville, Dar Essbti, les Riads de la Médina, le parc Lalla Aicha, l’oasis Sidi Ya­hia, les anciennes bibliothèques, le théâtre Mohammed VI, les bâtisses coloniales et la place mythique de Bab Sidi Abdelwahab et ses souks avoisinants, les remparts de la médi­na et les hammams beldis. En ma­tière d’hébergement, Oujda compte 41 hôtels classés allant d’une étoile à cinq. Les réservations démarrent à partir de 330 DH pour les hôtels trois étoiles et plus, comme à l’Ibis, dont l’emplacement central lui vaut tous les suffrages. À sa droite, l’At­las Terminus un 5 étoiles à proximité de la gare ferroviaire avec des offres promotionnelles à partir de 700 DH, qui peuvent atteindre 2.100 DH en haute saison pour les suites. Un autre Atlas cette fois-ci, «Orient», en face de la célèbre porte Bab El Gharbi. Toutefois, ces deux hôtels sont en­core fermés depuis l’instauration du protocole sanitaire. Par contre, d’autres hôtels classés sont ouverts: Hôtel Isly Golf, un 3 étoiles avec golf et piscine (300 DH). À quelques encablures de là, le Relax Hôtel, un 3 étoiles assure ses services à partir de 650 DH. Le prix des autres hôtels de la ville débute à 200 DH.

loriental-3-010.jpg

Lieu paradisiaque par excellence, la station Marchica assure une offre haut standing d’hébergement et d’hôtellerie (Ph. A.K)

• Un arrière-pays aux cou­leurs de la nature vierge
L’arrière-pays au niveau des pro­vinces de Berkane, Oujda et Nador propose des auberges de campagne dotés de restaurants avec plats du terroir. Des gîtes ruraux à Tgafayet, dans la province de Jerada, à partir de 50 DH la chambre en roseaux à bord d’une rivière réputée pour la qualité de ses eaux. Un autre gîte, cette fois-ci moderne et luxueux, assure un hébergement de qualité. C’est le Riad Oriental (880 DH) à proximité de Tafoughal au milieu des montagnes et la plaine de Sidi Bouhria. Trois autres hôtels classés à Berkane assurent leurs services à 300 DH avec petit déjeuner pour le Zaki Hôtel. Avec cette offre en hébergement, l’arrière-pays de Ber­kane est parsemé de restaurants locaux qui assurent des services tout au long de l’année. Une restau­ration traditionnelle mais dans de très bonnes conditions sanitaires et qualité gustative. Quatre restaurants à Tafoughalt proposent des plats de cuisine locale avec des légumes et fruits et viande de la région: Espace Bni Snassen, restaurant et parc en­fants Rotana, Ouahabi et Tafoughalt. Les prix varient selon les plats com­mandés (à partir de 60 DH).

loriental-4-010.jpg

Figuig et sa palmeraie se trouvent au centre d’un itinéraire touristique saharien en mesure de relier les oasis du Drâa et le grand Sahara à la Méditerranée (Ph. A.K)

• Figuig, l’oasis aux dunes paradisiaques
Tout au sud de l’Oriental, s’érige Figuig l’oasis la plus proche de l’Europe. Sa palmeraie est légen­daire, ses sept ksours sont à décou­vrir alors que ses mets sont d’une sa­veur exceptionnelle à l’instar du trid au poulet. La ville compte 5 lieux d’hébergement: Dar Ajdir, la maison de Nanna, Auberge Oasis, hôtel de Figuig et Dar Aman. Tous situés à l’intérieur de la ville et à proximité de l’oasis de Figuig. Ces cinq hôtels assurent également le service de res­tauration avec des plats typiquement locaux. C’est le cas pour le fameux Riad Zenaqa avec une pension com­plète à 600 DH en chambre double et 350 DH en single. Une seconde offre de cinq nuits à Figuig en pen­sion complète est à 3.100 DH par personne. Avec visite détaillée des ksours, campement nomade, randon­née dans les palmeraies, visite des systèmes d’irrigation et des lieux de culte et visite des coopératives ou associations artisanales de femmes.

loriental-5-010.jpg

La majorité des auberges de la région sont en pisé traditionnel, toutefois de nouveaux gîtes sont aux normes internationales (Ph. CRT)

• Des sources thermales à découvrir
Avec ces 14 stations thermales, l’Oriental est en mesure de renforcer son offre touristique. Certaines de ces sources bénéficient d’une noto­riété sur le plan national. C’est le cas du hammam Benkachour à Oujda (12 et 20 DH). La source thermale Fazouane à Berkane (5 DH la bom­bonne de 5 litres), Gafait à Jerada (source gratuite). Idem à Arekmane à Nador, Ras Lakssar à Guercif. Quant à la célèbre Sidi Chafi pro­vince de Taourirt,elle est fermée pour le moment.

loriental-6-010.jpg

Les hammams traditionnels sont encore opérationnels à Oujda. C’est le cas du hammam Benkachour célèbre pour la qualité de ses eaux thermales (Ph. A.K)

Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc