×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tanger: Des mesures exceptionnelles pour l’Aïd

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5811 Le 24/07/2020 | Partager
Interdiction des déplacements des salariés lors de la période de l’Aïd
Suspension des autorisations de déplacement exceptionnelles

Des mesures strictes seront mises en place lors de la période de l’Aïd à Tanger pour éviter la propagation du virus de la Covid-19. Parmi elles, la limitation des déplacements en dehors de la ville avec la suspension des auto­risations de déplacement exception­nelles. Ces documents permettent aux personnes de pouvoir se déplacer en dehors du périmètre de la préfecture de Tanger.

Leur délivrance par les soins de l’autorité ont été nettement ralentis depuis le lundi 13 juillet pour être fina­lement suspendus. La wilaya de Tan­ger a aussi demandé aux entreprises de ne plus délivrer d’autorisations de déplacement pour leurs salariés.

En effet, un nombre important d’employés du secteur industriel de Tanger est issu d’autres villes du Maroc. Et les dépla­cements lors des fêtes religieuses sont très importants, surtout lors de l’Aid El Kebir. Selon une source proche des opérateurs, il s’agit de limiter les mou­vements au maximum afin d’éviter les contaminations.

En effet, tout déplace­ment en dehors de la ville, encore en zone 2, risque soit de contaminer le lieu visité ou d’être contaminé et de rappor­ter un foyer supplémentaire au Nord. Une telle situation ferait tomber à l’eau tous les efforts des opérateurs lors des dernières semaines, selon un indus­triel.

Par contre la ville ne sera pas fer­mée. Elle restera ouverte, les transports interurbains continueront de fonction­ner normalement, et le train aussi. Les déplacements seront permis en cas de nécessité impérieuse ou en cas de be­soin médical. Les nouvelles mesures commence­ront à être appliquées dès la semaine prochaine, avec un contrôle strict des entrées et des sorties de la ville, un retour à la normale est prévu dès la semaine de l’après Aid.

Actuellement, seuls quelques quar­tiers dépendant de Bni Makada sont to­talement confinés, avec un contrôle de l’accès. Le reste de la ville dispose de mesures plus allégées, mais qui restent dans le cadre de la zone 2. A noter qu’en parallèle, une large campagne de sensibilisation sera me­née sur la nécessité du port du masque et du respect de la distanciation auprès des entreprises et des associations.

En parallèle, une distribution de masques gratuits sera réalisée par le délégataire Alsa avant de monter dans les autobus de transport urbain dans la ville de Tanger. Idem pour Amendis, le gestionnaire délégué pour la distribu­tion de l’eau et de l’électricité qui dis­tribuera aussi des masques aux clients avant d’accéder aux agences.

Les auto­rités ont vivement recommandé aux entreprises de fournir des masques aux salariés et à leurs familles. L’objectif est d’éviter au maximum la transmission des virus en inculquant au maximum la culture des gestes barrières.

Fake news

La rumeur d’une mutation ou de l’existence d’un virus propre à la ville de Tanger ne cesse d’enfler dans les réseaux sociaux. L’augmentation récente du nombre de cas et de décès quotidiens alimente l’imaginaire public et la psychose qui com­mence à pencher pour cette hypothèse. Les récentes déclarations incendiaires d’un médecin dans les médias ont jeté de l’huile sur le feu augmentant le niveau de panique d’un cran. Selon le ministère de la Santé, la raison de la récente escalade du nombre de cas pour Tanger est simple. Elle est due à un décalage dans le développement de la pandémie dans la capitale du détroit. Alors que d’autres villes ont déjà passé le cap du pic d’infections, ce n’est que depuis quelques jours que Tanger l’a atteint, d’où un effet direct sur le nombre de cas détectés.

Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc