×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Ouverture partielle des frontières: Qui pourra en bénéficier?

Par Abdelmjid BZIOUAT | Edition N°:5801 Le 10/07/2020 | Partager
Retour des Marocains bloqués, des MRE et des étrangers installés au Maroc
Rush sur les réservations et cafouillage autour des modalités d’organisation
Tests PCR et sérologiques, une condition incontournable pour embarquer

Cafouillage après l’annonce de l’ouverture partielle des frontières. La décision a provoqué un rush pour les réservations des billets au niveau des compagnies aériennes et maritimes. Elle a également suscité beaucoup d’interrogations concernant les personnes éligibles à profiter de cet assouplissement. D’autant que le communiqué des ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Santé était laconique.

mre-01.jpg

Le retour des MRE se fera cette année exclusivement via deux ports, à savoir Sète en France et Gênes en Italie. Les ports espagnols, qui connaissent généralement une grande affluence pendant la période de l’opération Marhaba, ont été exclus du dispositif de rapatriement après l’ouverture partielle des frontières  (Ph Bziouat)

Ce document souligne que «les citoyens marocains et les résidents étrangers au Maroc, ainsi que leurs familles, pourront accéder au territoire national, à partir du 14 juillet 2020 à minuit». Une chose est sûre: les voyages touristiques ne sont pas concernés par le dispositif annoncé.

Depuis l’annonce de la décision de réouverture partielle des frontières, les ambassades du Maroc à l’étranger ont lancé des opérations de communication et de sensibilisation, notamment via les réseaux sociaux, pour informer sur les personnes habilitées à bénéficier de cette opération et les procédures à suivre.

Concrètement, trois catégories sont éligibles à ce rapatriement. Il s’agit d’abord des Marocains bloqués à l’étranger depuis la fermeture des frontières au début de la crise de la Covid-19. Après des opérations de rapatriement prises en charge par l’Etat, les autres personnes n’ayant pas encore regagné le Maroc devront profiter de cette ouverture partielle.

Jusqu’au 1er juillet dernier, 10.744 citoyens ont été rapatriés à bord de plus de 74 vols, selon Nezha El Ouafi, ministre déléguée en charge des MRE. En mai dernier, le nombre des personnes bloquées dans différents pays était estimé à plus de 25.000 personnes. La 2e catégorie des personnes concernées par l’ouverture partielle des frontières, les étrangers disposant d’une carte de séjour au Maroc, se trouvant dans d’autres pays au moment de l’annonce de l’état d’urgence sanitaire.

Quid des Marocains résidant à l’étranger? Ils seront également autorisés à regagner le pays selon les mêmes conditions que les autres catégories. Il s’agit essentiellement de présenter, au moment du voyage, un test PCR de moins de 48 heures, ainsi qu’un test sérologique. Des consultations médicales devraient être également prévues à l’arrivée. Les personnes qui vont regagner le Maroc par voie maritime pourront également subir un contrôle PCR pendant le voyage. Le retour des MRE dépendra également «de l’ouverture des frontières terrestres, maritimes et aériennes des pays de résidence et de transit», avait précisé Nezha El Ouafi devant les parlementaires.

La réouverture partielle des frontières aériennes et maritimes a également créé une confusion au sein des professionnels du transport. Le communiqué des trois ministères souligne que le rapatriement par voie aérienne se fera via les compagnies nationales, à savoir la RAM et Air Arabia.

Ce document précise qu’elles «programmeront autant de vols que nécessaire pour la réussite de cette opération». Du côté des compagnies, des sources proches du dossier expliquent que le flou persiste concernant le nombre des vols prévus et les modalités de leur organisation. D’autant qu’il ne s’agit pas de vols commerciaux, mais plutôt de vols spéciaux.

Pour les personnes ayant choisi de rentrer par voie maritime, notamment les MRE ainsi que plusieurs Marocains bloqués à l’étranger qui s’étaient déplacés en voiture avant la fermeture des frontières, le rapatriement se fera exclusivement via 2 ports, à savoir Sète en France et Gênes en Italie. Exit les ports espagnols, traditionnellement très sollicités durant la période du retour des MRE. «Des bateaux ferrys seront programmés», selon le communiqué du gouvernement. Pour l’instant, aucune précision n’a été donnée concernant les compagnies maritimes qui seront impliquées dans cette opération.

Pour les deux modes de transport, aérien et maritime, les MRE devront prévoir également une date précise pour le retour. Pour les craintes exprimées par plusieurs membres de la diaspora concernant une potentielle fermeture des frontières après la période de l’Aid, le communiqué du gouvernement se veut rassurant. «Les Marocains résidant à l’étranger ainsi que les étrangers résidant au Maroc, pourront quitter le Royaume, à l’issue de leur séjour, par les mêmes moyens».

Rapatriement dans les 2 sens

L’ouverture partielle des frontières se fera dans les deux sens, notamment pour poursuivre le rapatriement des MRE bloqués au Maroc depuis le début du confinement. Quelque 45.309 MRE qui se trouvaient au Maroc au moment de la fermeture des frontières ont pu rejoindre leurs pays de résidence, via des voyages organisés par les représentations diplomatiques étrangères, a déclaré Nezha El Ouafi, mardi dernier, au Parlement. Les personnes qui n’ont pas pu quitter le pays le pourront bientôt, via des voyages par voie aérienne et maritime, à l’initiative des ambassades des pays concernés, a-t-elle fait savoir. Des départs par voie maritime sont prévus les 13 et 20 juillet prochains, selon la ministre. Cette opération concerne 1.800 Marocains qui seront rapatriés vers leurs pays de résidence.

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc