×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Cactus: La lutte contre la cochenille s'intensifie

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5801 Le 10/07/2020 | Partager
Traitement de 36.000 hectares et destruction de 5.400 autres
7 unités mobiles pour assurer les opérations de nettoyage et de désinfection
Sensibilisation, désinfec­tion, traitement... des résul­tats visibles à Rhamna et Mohammedia

C'est un gros arsenal qui est actuellement déployé pour com­battre la cochenille du cactus, ce ravageur capable d'exterminer des plantations entières. Aussi les auto­rités ont-elles mené de nombreuses actions comme l'extraction des plantations infestées et destruction par incinération ou enfouissement, ainsi que le traitement des planta­tions infestées.

Elles ont également mis en place des campagnes de sensibilisation pour les agriculteurs, assorties de mesures de renforce­ment du dispositif de surveillance et de distribution des pulvérisa­teurs et élagueurs.

Pourtant, rien ne semble pouvoir arrêter cet insecte prédateur qui ravage, chaque année, d’importantes superficies. Un dan­ger imminent qui pousse l’ensemble des départements, engagés dans la lutte contre la cochenille du cac­tus, à coordonner leurs efforts pour sauver les superficies menacées et proposer des variétés résistantes aux différentes formes de contamina­tions.

cactus-01.jpg

Pour maîtriser la propagation de ce ravageur au niveau de l’Oriental, il a été procédé à l’arrachage et la destruction de toute la superficie infestée estimée à 202.900 mètres linéaires (Ph. A.K)

D’autant plus que la nouvelle stratégie du ministère de l’Agricul­ture, érige la filière du cactus en culture alternative de haute valeur ajoutée afin de valoriser les zones arides et semi-arides. Cela permet également de créer de l'emploi en milieu rural avec amélioration des revenus. L’enjeu est de taille car des milliers d'hectares plantés, ces dernières années, sont menacés. Tout autant que le milliard de DH/an de revenus générés par cette culture.

Dans le détail, la culture du cactus occupe plus de 100.000 ha avec une production qui gravi­terait autour de 800.000 tonnes/an pour une moyenne de 8 tonnes par ha. Des rendements qui pourraient être perturbés par l'attaque de la co­chenille qui se propage de manière fulgurante.

Plusieurs alternatives sont proposées par les chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique. Elles se rapportent au renforcement de la lutte biologique par des ennemis naturels, le recours aux clones résistants ou tolérants aux attaques du ravageur ainsi que l’utilisation des biopesticides d’ori­gine végétale pour le traitement des vergers infestés.

De son côté l’Onssa intensifie ses efforts pour neutraliser la cochenille du cactus et limiter son impact so­cio-économique et environnemen­tal. Sur le terrain, l'Office renforce le dispositif de surveillance, et mène des prospections in situ pour la dé­tection précoce des nouveaux foyers et leur circonscription. Il est égale­ment procédé au contrôle du traite­ment effectué dans les plantations infestées, avec, en sus, arrachage et destruction de celles qui sont forte­ment infestées. Depuis l’apparition de ce ravageur, l’Onssa a homolo­gué 15 produits chimiques efficaces pour lutter contre la cochenille du cactus.

Et pour réduire les risques de dissémination de la cochenille à travers les moyens de transport et les caisses, notamment ceux prove­nant de la région de Guelmim Oued Noun, l’Onssa a acquis 7 unités mobiles, mobilisées pour assurer les opérations de nettoyage et de désin­fection des véhicules et des caisses destinées au transport des fruits de figuiers de barbarie.

D’autres entités sont impliquées dans la lutte contre la cochenille. C’est le cas de l’Inra qui a identifié plusieurs résistants à la cochenille du cactus et qui est en train d'en élargir la production, l’Office national du conseil agricole qui mène des campagnes de sensi­bilisation, le tout en collaboration avec les directions régionales de l’agriculture ainsi que les autorités locales.

S’y ajoute le suivi assuré par les organismes professionnels de mise à disposition des produits de traitement, de distribution du matériel technique (pulvérisateurs, équipements de protection indi­viduelle et matériel de taille), qui commence à donner de bons résul­tats. En témoignent les avancées réalisées à Rhamna et Mohamme­dia et ce depuis 2017, précise-t-on auprès de l’Onssa.

Le bilan des interventions en matière de lutte contre la cochenille du cactus, depuis son apparition en 2014 jusqu’à fin mai 2020, s’élève au traitement de 36.000 hectares (89,5 millions de mètres linéaires) de superficies infectées et la des­truction de 5.400 ha (13,4 millions de mètres linéaires).

                                                                                             

De nouvelles plantations

L’Institut national de recherche agrono­mique a identifié 8 écotypes de cactus résistants à la cochenille du cactus. Ces écotypes sont inscrits sur le catalogue officiel de l’Onssa et sont utilisés pour le renouvellement des vergers décimés et le lancement de nouvelles plantations.

Pour en assurer sa généralisation une forte mobili­sation est assurée par l’Onca et l’Onssa, les directions régionales d’agriculture et les organismes profession­nels pour la multiplication des écotypes sélectionnés et la réhabilitation des parcelles contaminées, notam­ment au niveau des zones fortement infestées par ce ravageur.

En parallèle d’autres initiatives privées sont pilo­tées par des agriculteurs qui plantent de nouvelles plantations avec la mise en place d’une approche inté­grée de gestion en mesure de préserver les nouvelles plantations contre ce ravageur.

Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc