×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Carburants, factures d’électricité, gaz butane… Rebbah fait le point

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5789 Le 24/06/2020 | Partager
Le stock en hydrocarbures couvre largement la demande, en baisse durant la période de confinement
100.000 nouvelles bonbonnes de gaz mises en circulation depuis le début de l’état d’urgence sanitaire
Report de 11 millions de factures d’électricité

Prix des carburants à la pompe, approvisionnement en gaz butane, problèmes des factures d’électricité… Aziz Rebbah a été interpellé par les groupes parlementaires de la Chambre des représentants sur le bilan des mesures lancées par son département pour faire face aux effets de la crise de la Covid-19. Intervenant lors de la séance hebdomadaire des questions orales, le ministre de l’Energie et des Mines a mis en avant les retombées du dispositif déployé dès le début de l’état d’urgence sanitaire.

                                                                  

■ Gaz butane: Retour à la normale après la panique des premiers jours

gaz-butane-089.jpg

Lors de l’annonce de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire, plusieurs citoyens se sont rués sur les commerçants pour faire le stock en bonbonnes de gaz butane. Après ce premier vent de panique durant les deux premières semaines du confinement, la situation est revenue à la normale, selon le ministre de l’Energie et des Mines. Celui-ci a rappelé certaines mesures ayant permis d’éviter les mauvaises pratiques, dont l’obligation de se limiter à une bonbonne par client. Parallèlement, l’approvisionnement du marché a été renforcé, avec la mise en circulation de 100.000 nouvelles bonbonnes. Au 17 juin dernier, le stock en gaz butane permettait de couvrir la consommation de 36 jours. Un nouveau projet de renforcement de la capacité de stockage, avec 200.000 m³ supplémentaires est aussi au programme. Il devra être opérationnel à partir du 2e semestre de 2023.

                                                                  

■ Electricité: Rééchelonnement des factures

electricite-089.jpg

Plusieurs citoyens se sont élevés contre les hausses des tarifs constatés dans les factures d’eau et d’électricité. Interpellé sur ce sujet par les députés, Aziz Rebbah a souligné que «les estimations de consommation qui ont été facturées durant la période du confinement seront revues, après la vérification effective des compteurs». Le ministre a également rappelé le report des paiements des factures, parallèlement à la mise en place de facilités aux clients de l’ONEE, avec des rééchelonnements jusqu’à fin juillet prochain. Au total, 11 millions de factures ont été reportées, avec l’engagement de l’Office de ne pas procéder à la suspension des services pour non-paiement. En termes de consommation, Rebbah a précisé que la demande en électricité a enregistré une baisse moyenne de 14% par rapport à la même période l’année dernière, notamment à cause de l’arrêt d’activité de plusieurs unités de production.

                                                                  

■ Carburants: Nouveau modèle de gestion des stocks

carburants-089.jpg

Depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, le volume des ventes de carburants a connu une chute drastique, entre 50 à 70%, selon Rebbah. Parallèlement, les ventes du fuel ont baissé de 90. Résultat, le programme des importations a été revu, en prenant en compte le taux de remplissage des lieux de stockage, qui a dépassé 80%. Au 17 juin dernier, le stock en carburants couvrait plusieurs jours de consommation, notamment 41 jours pour l’essence et 27 jours pour le gasoil… Parallèlement, la capacité de stockage a été renforcée, avec 206.000 m³, réalisée avec un investissement de 415 millions de DH. Elle fait partie du programme qui prévoit la mise en place de 992.000 m³ supplémentaires. Au total, la capacité de stockage au niveau national s’élève actuellement à 2,09 millions de m³. Rebbah a souligné que son département se penche actuellement sur la conception d’un nouveau modèle de gestion des stocks de réserve, inspiré des expériences internationales, basé sur la logique du partenariat public-privé. Ce schéma sera financé par les montants mobilisés dans le cadre de la marge destiné au stock de réserve par les distributeurs des produits pétroliers, qui s’élèvent à 3,9 milliards de DH.

                                                                  

■ Quid de la Samir?

samir-089.jpg

Interpellé sur la situation de la Samir, Aziz Rebbah a insisté sur l’importance du «soutien apporté aux filiales de cette entreprise». Parallèlement, son département examine les possibilités de délégation de l’exploitation des citernes de cette compagnie à l’Onhym. Cet office prendra en charge les formalités de location et les autres opérations d’approvisionnement et de stockage des produits pétroliers, durant la période d’exploitation temporaire.

M.A.M. 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc