×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Renault renouvelle ses modèles fabriqués à Tanger

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5769 Le 27/05/2020 | Partager
Dokker et Lodgy dans un pre­mier temps, mais aussi Sandero
Le Dokker changera de nom dans certains marchés
Redémarrage progressif des chaînes sous la menace du covid

Du nouveau pour l’usine Re­nault à Tanger. Selon les dernières informations, le site industriel im­planté à Melloussa renouvellera une partie de la gamme de modèles fabri­qués. En fait, il s’agit de la première révision du Dokker et du Sandero, les deux modèles phares de l’usine tangé­roise.

renault-069.jpg

Dokker, Lodgy et Sandero connaîtront d’importantes cures de jouvence pour s’adapter aux exigences du marché (Ph. Adam)

Le Dokker, l’utilitaire lancé en 2012 est l’un des premiers à ouvrir le bal. Sa calandre et ses feux arrières seront modernisés dans le style du Duster 2. Il pourrait même changer de nom dans certains marchés et être proposé en tant que Kangoo Express 2, en remplace­ment de l’actuel. Une hypothèse qui n’est pas à écarter, le modèle actuel étant commercialisé en Argentine sous ce nom. La Lodgy, qui garde le statut de premier modèle à avoir été fabri­qué dans l’usine de Renault à Tanger, bénéficiera lui aussi de cette cure de jouvence car il partage de nombreux éléments avec le Dokker, son cousin.

Outre le Dokker, une nouvelle itéra­tion de la star sans conteste, la Sandero est prévue. Elle se basera sur le même code graphique lancé avec la Duster 2 mais avec une calandre plus typée. Elle devra arriver, selon les prévisions au courant de 2021. Les futurs modèles pourraient être présentés lors du mon­dial de l’automobile, tenu habituelle­ment en septembre à Paris ou dans le salon de l’Auto de Genève, en mars prochain, en fonction de l’évolution de la pandémie du covid. L’usine fabrique, en plus le Logan MCV, un break utili­taire destiné à divers marchés et dont la production est en train de prendre.

A noter que la saga de Renault à Tanger démarre en 2007 avec l’an­nonce en grandes pompes du choix de Tanger pour l’implantation sur 314 hectares d’une usine «verte» sans rejets ni pollution. Sa construction démarre en 2008 avec un investissement total de 1,1 milliard d’euros, un peu plus de 12 milliards de DH pour être inaugurée en février 2012. Au premier modèle fabri­qué, la Lodgy, se sont rajoutés d’autres comme l’utilitaire Dokker ou la nou­velle Sandero et tout dernièrement, la Logan MCV. Sa production annuelle dépasse les 300.000 véhicules par an.

L’usine a surfé sur la vague de l’em­bellie économique dont profitait son principal marché, l’Europe et certains pays d’Amérique et d’Afrique vers les­quels l’usine exporte, même si l’avenir est actuellement plein d’incertitudes. Renault Tanger fournit aussi d’autres unités de production du groupe avec des éléments préfabriqués de Lodgy et de Sandero qui sont montés dans des pays comme l’Inde, la Russie ou l’Argentine.

Un redémarrage sous le signe de la prudence

Renault Tanger constitue le deuxième site le plus important pour la fabrication des modèles sous la marque Dacia, après Pitesti en Roumanie. En termes de volume, elle assure, en temps normal, selon Renault, plus de 10% de la production totale de ce constructeur dans le monde. La crise du covid n’a pas épargné le constructeur et son site tangérois a été obligé d’arrêter la production durant plus d’un mois. L’usine a repris graduellement depuis le 28 avril dernier en appliquant un vaste plan de sécurité pour éviter les contagions avec distancia­tion, caméras de détection de température corporelle et une large campagne de sensibilisation du personnel. Ce dernier subit depuis quelques jours une campagne de dépistage massif pour détecter les cas positifs et éviter l’arrêt des chaînes.

Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc