×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Tribune

Quelles mutations des espaces de travail à l’ère du Covid-19?

Par Dr Abderrahmane SALHI | Edition N°:5763 Le 18/05/2020 | Partager

Directeur Général de Maroc Bureau, Abderrahmane Salhi est docteur en sciences de gestion, du Groupe ISCAE. Il est également Expert comptable DPLE. Il a remporté le prix de la meilleure thèse de l’édition 2019 du Prix de L’Economiste de la Recherche en Economie et Gestion (Ph. Privée)

La date de retour des salariés à leur espace de travail habituel est, certes, inconnue à ce jour. Cependant, ce qui est connu et largement accepté, c’est que la vie au bureau sera différente de celle que nous avons prévalu jusqu’alors. L’histoire retiendra un «avant Covid-19» et un «après Covid-19».

■ Avant Covid-19, de la connexion à outrance
Jusqu’à tout récemment, les designers et les aménageurs des espaces de travail se sont attelés à déployer leur art pour motiver le personnel à venir chaque jour au bureau. Les nouveaux modèles de management ont retenu la collaboration de proximité, la communication «face to face», et l’échange informel de l’information entre individus comme facteur déterminant de la productivité et de la performance des entreprises.
Par ailleurs, dans un contexte d’économie de savoir, une des préoccupations des managers des entreprises c’est d’aboutir à une circulation fluide des informations; celles-ci étant une ressource capitale pour les entreprises contemporaines. Des liens directs ont été établis entre l’absence de cloisons et l’augmentation des interactions et de la communication entre les employés. Les cloisons ont été donc supprimées de nos bureaux, au profit de nouvelles configurations de travail privilégiant les rencontres informelles. Cette perspective s’est traduite sur les espaces de travail, par le développement remarquable des «open spaces» et des «espaces vie».  
Dans ce sens, et avant l’apparition du coronavirus, les designers des espaces professionnels  ont tout fait pour connecter et rapprocher physiquement les collaborateurs entre eux  et partout dans l’entreprise: dans les postes de travail, lors des pauses café et les repas, dans les halls et dans les couloirs.

bureau-063.jpg

(Source Photo DVO)

■ Post-confinement: la vie au bureau ne sera plus comme avant
Les experts de l’aménagement des espaces professionnels, estiment que la pandémie Covid-19 est en train d’introduire une rupture brutale dans l’organisation des espaces de travail. Nous assistons à un changement dans leur paradigme fondateur. En effet, le maître mot est devenu désormais la «distanciation» au lieu du «rapprochement» qui prévalait jusqu’alors.
Aujourd’hui, une tendance internationale est en train, déjà, de se confirmer, prévoyant que les entreprises vont commencer à repenser l’aménagement de leurs lieux de travail pour assurer un minimum de contact social entre les collaborateurs. En France,  on parle d’un minimum d’espace de 4 m3 par personne dans tous les lieux de l’entreprise.
Le principe de distanciation sociale se traduira par une redistribution des solutions de mobilier dans l’espace, et par la mise en place, de plus en plus, de barrières et de cloisons, de l’accueil jusqu’aux postes de travail. Les espaces informels de détente et de discussion seraient désertés et risquent de disparaître pour une longue durée.
Toutefois, Il y aura plus de place pour les nouvelles technologies de collaboration. Une partie des ressources humaines va continuer, au moins pour une certaine durée après le déconfinement, à faire du télétravail. La communication à distance a de beaux jours devant elle.

■ Des changements aussi dans les comportements…
La réduction des points à toucher dans les espaces de travail serait la nouvelle préoccupation des aménageurs et des managers. L’utilisation de claviers et d’écrans tactiles partagés, introduits par la vague de digitalisation dans les espaces clientèle (smart agences et autres), risque de disparaître au profit d’une digitalisation à distance.
Plusieurs spécialistes sont d’avis que le recours à des matériaux antibactériens (tissu, produits de traitement des surfaces …) et l’introduction de matériaux «easy to clean», comme ceux utilisés dans espaces médicaux, peuvent devenir des nouvelles normes pour les surfaces des bureaux. Une attention particulière sera accordée à l’aération naturelle des espaces sinon, ou le cas échéant, à  la filtration automatique. Aussi, l’introduction de la politique du «clean desk» sera fortement encouragée; les documents non essentiels seront stockés dans des archives de proximité pour assurer un espace propre et moins propice à la rétention des bactéries et des virus. La dématérialisation des flux et le recours au «Zéro papier» a déjà commencé a gagné du terrain dès le début du confinement.
 

bureau-post-covid-063.jpg

Les experts de l’aménagement des espaces professionnels estiment que la pandémie est en train d’introduire une rupture brutale dans l’organisation des espaces de travail. Désormais, le maître mot est devenu la «distanciation» au lieu du «rapprochement» qui prévalait jusqu’alors (Source Photo DVO)

Par ailleurs, les espaces de travail verront l’introduction massive des rappels de consignes et des gestes barrières de distanciation et, aussi, des marquages des espaces suivant des protocoles spécifiques au contexte post-confinement.Ce changement de paradigme se traduira par un changement dans les comportements.
La distanciation fragilisera certainement le niveau de socialisation des individus. La nouvelle mission des designers des espaces serait, alors, de réinventer de nouveaux espaces collaboratifs, dans le strict respect des mesures sanitaires. Des espaces qui devraient permettre de retrouver la dynamique et la synergie du contact et de l’échange qui prévalait jusqu’alors dans nos bureaux.

■ «Les grandes mutations des espaces de travail dans le temps»
L’histoire moderne des espaces de travail (Workplace) a montré que ceux-ci ont évolué en fonction de  l’évolution des modes de travail, de la technologie et des mutations dans les modèles de management des organisations.
Les premières organisations des espaces de travail ont démarré par des « bureaux fermés ». Cependant, avec le développement de l’industrie notamment aux Etats Unis, la recherche de l’optimisation de l’espace occupé a donné lieu à l’émergence de « bureaux paysagers » en mode linaire, installés dans de vastes espaces ouverts, organisés en fonction des activités de communication entre les employés. Ce design n’a pourtant pas obtenu un grand succès.
En effet, la recherche de l’intimité individuelle des collaborateurs a donné, plus tard, naissance au bureau cloisonné mi-hauteur appelé « Cubicle ». Cette dernière configuration a rapidement cédé sa place, à l’« Open space », un nouveau mode d’organisation des postes de travail largement retenu par les entreprises contemporaines à la recherche de la fluidité de la circulation de l’infirmation. Toutefois, la recherche de la flexibilité dans les postes de travail ainsi que l’optimisation des coûts liés à l’immobilier professionnel, a permis l’émergence de deux nouveaux concepts de bureaux ; il s’agit du« Flex-office » et du  « Co-working ». Ces concepts ont connu, jusqu’à la date d’avant Covid 19, un grand succès en Europe et aux Etats unis.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc