×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Confinement: La sécurité routière, le grand gagnant

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5743 Le 17/04/2020 | Partager
-68,7% du nombre d’accidents sur les autoroutes et dans le périmètre urbain
38 vies épargnées en une vingtaine de jours dans les villes

A quelque chose malheur est bon. En cette période de confinement, les accidents de la route et d’autoroute connaissent une baisse drastique. Ceci a été également confirmé  par les cliniques et les hôpitaux qui enregistrent moins de pression au niveau des urgences traumatologiques.

Auprès de la DGSN, on indique que le nombre d’accidents de la circulation dans le périmètre urbain a enregistré une forte baisse entre le 20 mars et le 12 avril. Ils sont passés de 4.616 à 942. Pour ce qui est des morts, la DGSN a enregistré une baisse de 65% passant de 58 morts durant la même période en 2019 à 20 morts en 2020 pour la même période. Les véhicules en circulation sont logiquement moins nombreux et les mesures mises en place pour lutter contre Covid-19 ont fait chuter le trafic.

-44,4% d’accidents mortels

Autoroute du Maroc (ADM) a également constaté une baisse de 68,7% du nombre d’accidents sur son réseau et ce, entre la période du 20 mars dernier au 12 avril. L’évolution du trafic est elle-même en baisse drastique pour les véhicules légers (-83% pour le 30 mars). En effet et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire déclaré au Maroc, il a été décidé  le 21 mars d’interdire les moyens de transport privés et publics entre les villes.

Cette interdiction ne concerne pas le transport des marchandises et des produits de base qui s’effectue dans des conditions normales et fluides de manière à satisfaire les besoins quotidiens des citoyens. Elle ne concerne pas non plus les déplacements pour des raisons de santé et professionnelles prouvés par des documents délivrés par les administrations et les établissements.

D’ailleurs, les poids lourds continuent de circuler. Au détail,  ADM a dénombré une baisse de 44,4% des accidents mortels par rapport à la même période en 2019 et  -50% pour les accidents graves. En 2019, le Maroc a enregistré dans ses villes, ses routes et sur ses autoroutes près de 102.737 accidents selon le bilan de Narsa (Agence nationale de la sécurité routière) avec une évolution de 7% par rapport à l’an précédent. 3.384 personnes y ont péri avec une baisse de 2,9% par rapport à la même période un an auparavant. Soit une réduction de 101 personnes tuées de moins en comparaison avec 2018. Mais malgré ce recul, le nombre de morts reste toujours élevé au Maroc avec une moyenne dépassant 9 victimes par jour.

La répartition entre agglomération urbaine et hors urbaine montre que ce sont les routes et les autoroutes qui font le plus de victimes. Les accidents, s’ils ne sont pas mortels, laissent de grandes séquelles. Ainsi en 2019, le Maroc a dénombré quelque 8.417 blessés graves.

B.B.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc