×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Casa-propreté: Faut-il tout mettre sur le dos des délégataires?

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5702 Le 20/02/2020 | Partager
    Les pénalités conséquentes n’amélioreront pas la qualité du service
    La collecte de nuit doit s’accompagner d’un effort de sensibilisation
    La cœrcition contre les contrevenants s’impose

    Les premières semaines de gestion des déchets sont décisives à Casablanca. L’entrée en service du nouveau matériel de collecte s’accompagne d’un resserrement du contrôle sur les prestations des délégataires (Averda et Derichebourg).

    En vertu des nouveaux contrats, la rémunération au forfait annuel (890 millions de DH/an) impose une obligation de résultats aux délégataires. Si la qualité des prestations n’est pas au rendez-vous, la commune applique des pénalités retenues sur ce forfait annuel. Le compteur est déjà enclenché et les premières pénalités commencent déjà à tomber. Pour l’heure, la qualité des prestations

    n’est pas jugée satisfaisante par les élus. C’est le constat établi par le comité de pilotage qui s’est réuni mardi 18 février pour revenir sur les défaillances constatées par les présidents d’arrondissements sur leurs territoires. Les déchets sont toujours visibles après le passage des bennes à 22 h.

    En effet, les Casablancais continuent de déposer leurs ordures à n’importe quelle heure de la journée. Ce qui se traduit par une présence constante des déchets. Or, il est impossible que la collecte se fasse plusieurs fois par jour, dans une ville qui compte plus de 5 millions d’habitants produisant une moyenne de 3.000 à 4.000 tonnes par jour.

    casa-proprete-002.jpg

    Les délégataires ont beau introduire des engins dernier cri et augmenter les effectifs (+10%), les résultats sur le terrain laissent à désirer faute d’adhésion des citoyens

    Les délégataires ont certes mis le paquet sur les moyens humains (10% d’effectifs en plus) et matériels, mais le résultat n’est toujours pas à la hauteur des attentes! Est-ce uniquement la faute aux délégataires? La propreté est en fait l’affaire de tous (élus, citoyens, délégataires, société civile…).

    Le service de nettoiement et de propreté ne sera jamais au niveau escompté sans la participation et l’adhésion des citoyens. Une semaine dédiée à la propreté est prévue par la SDL Casa Baia début mars prochain afin de sensibiliser aux enjeux de ce secteur.

    Mais au-delà de la sensibilisation, il faudra passer à la coercition en appliquant des amendes aux citoyens qui déposent leurs poubelles en dehors des horaires fixés (22 h). Il faudra aussi pénaliser les actes de vandalisme et les incivilités multiples, dont la lourde facture est supportée par la commune.

    Voici de nouvelles recettes d’argent pour fructifier les revenus de la ville, qui croule depuis des années sous les dettes. Il faut dire que les chiffonniers contribuent aussi au chaos en cassant ou renversant les bacs à ordures. Certains volent même les roulettes pour les revendre … Les délégataires ont beau placer des puces sur ces bacs pour assurer leur traçabilité, cela ne dissuade pas pour autant les actes de vandalisme.

    Pour assurer le suivi des opérations, le comité de pilotage (composé de gouverneurs, élus, présidents d’arrondissements, délégataires…) s’est donné rendez-vous fin mars prochain. Le temps que le nouveau matériel soit 100% opérationnel et le système de suivi par GPS déployé. D’ici là, les Casablancais devront encore prendre leur mal en patience… Mais surtout changer de comportement et dénoncer les contrevenants.

    Aziza EL AFFAS

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc