×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Analyse

Retraite: Des écarts de salaires et de pensions

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5690 Le 04/02/2020 | Partager
La pension mensuelle moyenne dépasse 5.000 DH dans le public contre 1.976,9 DH dans le privé
Le salaire moyen à 9.685,2 DH chez les cotisants CMR contre 3.924 DH à la CNSS en 2018

Ecarts importants entre les salaires perçus ou déclarés par les cotisants aux régimes de retraite et aussi entre les pensions. Des disparités importantes sont constatées au sein même du secteur public. Au niveau du régime des pensions civiles, le salaire mensuel moyen s'est élevé  à 9.685,2 DH contre 9.465,7 en 2017.

A la CNSS, il n'a pas dépassé 3.924 DH en 2018 contre 3.860,7 une année auparavant. Le salaire mensuel moyen des actifs cotisants au RCAR a baissé à 9.193,3 DH par mois pour les femmes et à 10.953,1 pour les hommes. Il était respectivement de 10.103,8 et 11.381,5 DH une année auparavant.
Les actifs cotisants dont le salaire mensuel est inférieur au smig sont plus nombreux dans le privé: 38% pour la CNSS contre 1,7% et 1,1% à la CMR et le RCAR.

pensions-retraites-090.jpg

La moitié des retraités de la CNSS touchent moins de 1.571,2 DH par mois. De même, la moitié des retraités du régime des pensions civiles géré par la CMR sont à moins 5.827,4 DH contre 3.969,6 DH pour 50% des pensionnés du RCAR

Pour sa part, la pension mensuelle moyenne des retraités s'élève à  7.379,1 DH à la CMR contre 5.161,3 au RCAR (régime de base). Elle ne dépasse pas 1.976,9 DH à la CNSS. La moitié des retraités CNSS touchent une pension mensuelle inférieure à 1.571,2 DH!  Ceci étant, les adhésions aux régimes de retraite progressent de 239.800 employeurs à fin 2018 contre 222.600 une année auparavant. 97,9% d'entre eux relèvent de la CNSS et 2,1% du secteur public.

Dans le privé en particulier, les affiliations à la CNSS ont augmenté de 6,7% pour se situer à 234.700 entreprises. Le quart opère dans  le secteur du commerce, suivi par les services et la construction avec respectivement 16,4% et 16,2% des adhérents du régime. La surprise vient de «l’agriculture, sylviculture et pêche» qui a enregistré la plus forte hausse du nombre d’employeurs immatriculés: 14% suivi par le secteur des transports et entreposage et celui des services (10% et 9,3% respectivement).

Globalement, l’effectif des actifs cotisants s’est élevé à 4,3 millions à fin 2018 contre 4,2 millions en 2017, soit en évolution de 2,4%. Et 8,4% d'entre eux seulement disposent d’une couverture complémentaire.

Dans le secteur privé, le nombre d’actifs cotisants de la CNSS a atteint 3,5 millions de salariés en hausse de 2,6%. Les cotisants au régime des pensions civiles a reculé de 1,8% alors que celui du RCAR (régime général) a enregistré une forte augmentation, soit 20,5%.

«Ces évolutions dans le secteur public proviennent essentiellement de l’affiliation, à partir de 2017, des professeurs des Académies régionales d’éducation et de formation au régime général du RCAR au lieu du régime des pensions civiles géré par la CMR», souligne le rapport 2018 de l'Acaps.

K. M.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc