×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Entrepreneuriat: Une tente pour préserver la culture nomade

Par Karim Agoumi | Edition N°:5690 Le 04/02/2020 | Partager
Un projet original imaginé par des étudiants membres du club Enactus-EHTP
Etanchéité, isolation ther­mique… Une structure adaptée aux conditions de vie de cette population
Le produit d’ores et déjà commercialisé à partir de 5.000 DH
entrepreneuriat-nomade-090.jpg

Une tente à la fois étanche et stable construite pour résister aux conditions climatiques difficiles qu’endure quotidienne­ment le peuple nomade marocain. Ce projet original – baptisé Elpida et imaginé de toutes pièces par une équipe de jeunes élèves ingénieurs membres du club Enactus de l’Ecole Hassania des travaux publics – est commercialisé depuis quelques semaines à un prix compétitif démarrant à 5.000 DH. Un produit dont l’impact pourrait dépasser le cadre social et desservir par la suite des secteurs économiques comme le tourisme ou encore l’agriculture (Ph. ENACTUS-EHTP)

Protéger les populations no­mades des conditions climatiques diffi­ciles afin de préserver leur culture si par­ticulière. C’est dans cette optique qu’une poignée d’étudiants de l’Ecole Hassania des travaux publics membres du club Enactus de leur établissement ont récem­ment créé une tente ultra-résistante et stable.

Un projet à la fois original et nova­teur qui pourrait, en plus de desservir des habitants aux conditions de vie difficiles, s’avérer par la suite bien utile pour l’agri­culture et l’économie du pays.

Elpida – c’est son nom – a été imaginé par une équipe de sept jeunes élèves ingé­nieurs suite à une visite effectuée dans les ré­gions marginalisées de la ville de Ouarzazate le 20 novembre dernier. «Ce voyage nous a per­mis de faire la rencontre d’habitants nomades et d’échanger avec eux pour mieux déceler leurs besoins», explique l’un des membres du projet Ali Abidar.

«Ce peuple doit composer chaque jour avec des précipitations abon­dantes, des vents vio­lents ou encore des tem­pératures élevées, ce qui perturbe totalement leur vie quotidienne», ajoute l’étudiant.

Il s’agit concrètement d’une tente ayant la particularité de tenir grâce à des barres métalliques galvanisées et dont la résistance est assurée par une bâche poly­ester de haute qualité. Résultat? Une meil­leure étanchéité à l’eau et une isolation thermique garantissant une plus grande durée de vie et surtout un confort amé­lioré.

Démontable facilement et proposée à un prix étudié (à partir de 5.000 DH), la structure trapézoïdale est également stable contre le vent. Commercialisé depuis déjà plusieurs mois, le produit a déjà été vendu à huit acheteurs pour le moment essentiel­lement composés d’habitants.

Un projet avant tout conçu pour amé­liorer les conditions de vie délicates de la population nomade pour en préserver le mode de vie et l’essence. Mais pas uni­quement. Le produit s’adresse également aux hôtels et aux auberges.

«Nos tentes intéressent d’ores et déjà des clients du secteur de l’hôtellerie, qui projettent de les disposer en extérieur pour accueillir leurs clients», précise Abidar. Autre domaine d’utilisation visé, l’agriculture et plus pré­cisément l’accélération du rendement des différents fruits et légumes cultivés.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc