×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Festival du film de Marrakech: Moins de glamour et plus de cinéma

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5652 Le 11/12/2019 | Partager
    La 18e édition s’est clôturée dimanche 7 décembre
    98 films projetés dont 12 marocains et quelque 105.000 spectateurs
    fifm-2019.jpg

    L’immense acteur, réalisateur et producteur Robert Redford en compagnie de son épouse, entouré de Sarim Fassi Fihri et de Mélita Toscan Duplantier, lors de l’hommage qui lui a été rendu lors de cette 18e édition du FIFM (Ph. Bziouat)

    «Nous sommes arrivés en étrangers pour célébrer le cinéma. Nous repartons amis pour la vie. Au nom de nous tous: merci chère Marrakech! Nous avons été extrêmement heureux d’être là». C’est avec ces quelques mots que la présidente du jury a clôturé cette 18e édition du Festival international du film de Marrakech.

    Quelque 105.000 spectateurs se sont pressés durant une semaine dans les différentes salles pour célébrer le 7e art dans ses différentes expressions autour de 98 films. Le FIFM 2019 a également rendu hommage à quatre grands noms du cinéma marocain et international. L’immense acteur, réalisateur et producteur américain Robert Redford a reçu l’Etoile d’or du Festival des mains de l’actrice Chiara Mastroianni.

    Mêlant humilité et humour, le cinéaste français Bertrand Tavernier a affirmé, lors de sa cérémonie d’hommage: «Je ne sais pas si je mérite cet hommage, mais je ne sais pas non plus si je mérite mon arthrose», paraphrasant une réplique de Robert De Niro dans le dernier film de Martin Scorsese, «The Irishman» projeté lors du festival. La star indienne Priyanka Chopra Jonas a, pour sa part, eu droit à un hommage populaire sur la place Jemaâ El Fna.

    fifm-2-052.jpg

    Le réalisateur français Bertrand Tavernier en compagnie de l’actrice Joséphine De La Baume et de l’acteur Raphael Personaz, personnages principaux de son film La princesse De Montpensier, projeté dans le cadre de l’hommage qui lui a été rendu (Ph. Bziouat)

    Autre moment fort de cette 18e édition, l’hommage rendu à l’icône marocaine Mouna Fettou. Hommage que l’actrice a souhaité dédier à «toutes les actrices et les femmes marocaines». Un public nombreux et éclectique, venu également à des rencontres exceptionnelles avec de grands noms du cinéma mondial, dans la section «In conversation with».

    Chaque jour, près de 500 personnes, entre professionnels, étudiants, journalistes et passionnés de cinéma, ont pris part à ces conversations. Robert Redford, Marion Cotillard, Harvey Keitel, Goshifteh Farahani, Hend Sabry, Bertrand Tavernier, Sergei Loznitsa, Elia Suleiman, Luca Guadagnino, Priyanka Chopra Jonas, Roschdy Zem et Jeremy Thomas se sont prêtés au jeu des questions-réponses. Une aubaine exceptionnelle pour les spectateurs.

    Quelque 270 professionnels internationaux ont assisté de leur côté aux Ateliers de l’Atlas, le programme industrie dédié aux cinémas d’Afrique et du Moyen-Orient, autour d’une sélection de 28 projets portés par une nouvelle génération de cinéastes marocains, arabes et africains.

    mouna-fettou-052.jpg

    A.Bo.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc