×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    CDG: Un modèle en phase avec la Vision 2022

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5622 Le 25/10/2019 | Partager
    La 1re étude d'impact confirme la pertinence du dispositif prudentiel
    Enjeux: sécuriser et rémunérer les ressources avec des projets à forte valeur ajoutée

    Par le passé, la CDG a toujours géré ses risques dans le respect des règles prudentielles (dont le ratio de solvabilité) issues du dispositif bâlois. Sauf qu'au fil des ans, ces règles sont devenues diffici­lement applicables au business-model du groupe. A partir de là, il est devenu indis­pensable de mettre en place un modèle adapté et intégré au dispositif de pilotage.

    La définition et le déploiement du nouveau plan stratégique du groupe a justement coïncidé avec la réalisation de la première étude d’impact quantitatif du nouveau modèle prudentiel, qui en a confirmé la pertinence d'un point de vue risque et a conforté la CDG dans le chan­gement de vocation.

    «Le nouveau modèle prudentiel représente aujourd'hui un pilier incontournable dans les arbitrages et les choix d'investissement afin de sécuriser et de rentabiliser les ressources. Le déploie­ment se fera en adéquation parfaite avec les orientations stratégiques fixées par le groupe et dans le respect des nouvelles contraintes prudentielles», soutient le management.

    Selon les dirigeants de la CDG, «le nouveau cadre est une grande première dans la réglementation prudentielle qui fera désormais du NCP un pilier fondamental de pilotage du groupe et un instrument réglementaire de la Banque centrale pour le contrôle et la supervision de la Caisse».

    Le nouveau modèle a bel et bien été intégré dans les processus décisionnels de la CDG. «D'un côté, les nouveaux inves­tissements du groupe devront faire l’objet d’une évaluation par ledit dispositif avant la prise de décision, selon un processus interne de traitement des dossiers d'in­vestissement. De l'autre, les engagements en cours feront l’objet d’une évaluation annuelle pour un pilotage permanent des équilibres financiers et prudentiels devant limiter leurs impacts sur les comptes du groupe», précise-t-on auprès de la Caisse de dépôt et de gestion.

    A présent, le grand challenge porte sur l'adhésion et la mobilisation des res­sources humaines à l'esprit et aux enjeux de ce nouveau modèle prudentiel. Sur ce point précis, les dirigeants précisent que ce chantier s'inscrit dans un horizon à moyen terme.

    Sur un tout autre registre, celui de la gouvernance et du pilotage des structures et filiales du groupe, le modèle prudentiel a introduit une nouvelle ap­proche d'évaluation des risques d'inves­tissement inhérents aux projets à travers un dispositif interne de quantification de la perte de valeur risk (PVR).

    Rentabilité différée

    La CDG a investi 76 milliards de DH les 10 dernières années. Plus encore, en 15 ans, le groupe a connu un développement soutenu de ses activités qui s'est traduit par une croissance forte des engagements mais avec une rentabilité souvent différée. Ce qui implique une structure d’actifs et un profil de risque différents de ceux d'un établissement de crédit. Ces évolutions liées au profil d'investisseur de long terme ont rendu les dispositions prudentielles issues du dispositif bâlois difficilement applicables au business model de la CDG. A partir de là, le groupe a décidé de repenser sa solvabilité en tenant compte de ses propres spécificités pour un meilleur dispositif d'allocation du capital, qui lui imposera des défis et des enjeux importants de supervision et de maîtrise des risques.

    M.A.B.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc