×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Journalisme: L’ESJC mise sur les métiers de demain

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5562 Le 23/07/2019 | Partager
    Data journalisme, communication digitale… De nouveaux modules pour intégrer les dernières professions du domaine
    Gouvernance de l’internet, codes rédactionnels US… Des conférences-débats riches en apprentissage de nouvelles compétences
    Un partenariat avec The King’s College pour s’ouvrir à l’international
    esjc.jpg

    Pour armer ses étudiants des compétences recherchées par les employeurs d’aujourd’hui et de demain,  l’ESJC propose depuis peu de nouveaux modules particulièrement stratégiques. Parmi ces derniers notamment, le data journalisme qui permet de simplifier l’analyse de l’information ou encore l’élaboration d’une stratégie de communication digitale via les réseaux sociaux, essentielle pour gérer les bad buzz 

    Enseigner le journalisme de demain et s’adapter aux évolutions numériques actuelles du métier. C’est l’ambition de l’Ecole supérieure de journalisme et de communication à Casablanca (ESJC) - fondée par le groupe Eco-Médias – cette année. L’occasion de revenir sur un établissement qui vient de clôturer cet été sa 9e promotion.
    L’école, créée en 2008, a en effet récemment intégré dans ses programmes de deuxième et troisième années plusieurs modules innovants au Maroc et ouvrant la porte à de nouvelles professions. Ainsi, les férus de stations  radiophoniques et de rédaction ont désormais l’occasion d’apprendre à élaborer une stratégie de communication digitale. «Un cours à la fois intéressant et déterminant pour leur avenir, au sein duquel nos élèves apprennent à utiliser à bon escient les réseaux sociaux pour gérer des bad buzz et autres situations de crise, ou encore pour apprendre à choisir entre clients et influenceurs», confie dans ce sens Raja Bensaoud qui enseigne cette nouvelle matière à l’ESJC. A travers des cas pratiques et des simulations de rôles, les étudiants intègrent des compétences essentielles pour pouvoir entamer par la suite une carrière de community manager. «Le fait que nos élèves soient des «digital natives» leur facilite par ailleurs considérablement l’apprentissage de cette discipline», ajoute par ailleurs la spécialiste.

    esjc1.jpg
     

    Autre module enseigné tout aussi stratégique, le data journalisme. Un type de journalisme très avantageux qui intègre des volumes de données importants pour faciliter à ses utilisateurs l’analyse de l’information. «Via les technologies d’aujourd’hui, nous pouvons travailler sur des données sensiblement plus massives qu’il y a 20 ans», explique ainsi Mohamed Ezzouak qui enseigne depuis plusieurs mois cette discipline au sein de l’école. Ce module, réparti sur une année, intègre à la fois «key studies», démonstrations en ligne et cours en présentiel. Objectif: initier les étudiants à ce nouvel outil de travail et les amener par la suite à s’y spécialiser. 
    En plus de plusieurs cours spécialisés, l’établissement a par ailleurs multiplié également les conférences avec des personnalités pour armer ses «futurs journalistes» des compétences de demain. Ses élèves ont ainsi pu rencontrer en février dernier Aziz Hilali, expert en matière de gouvernance de l’internet. Le spécialiste leur a notamment révélé les acteurs qui tirent les ficelles du web et les a sensibilisés sur les nombreux risques qu’ils encourent quotidiennement en se connectant. Autre invité particulièrement stratégique pour l’avenir des étudiants de l’école, la pointure de Thomson Reeters Arlene Getz, intervenue en mars dernier. La directrice de rédaction en charge de l’information digitale au sein de la célèbre agence de presse canado-britannique leur a notamment transmis des tuyaux sur le journalisme outre-Atlantique, dont notamment le pitch ou encore le «nut graf». Au programme, des ateliers d’écriture pour maîtriser les codes rédactionnels US et une attestation de formation délivrée par l’ambassade américaine au Maroc. 

    esjc3.jpg

     En plus des cours spécialisés, l’ESJC multiplie dernièrement les conférences avec des personnalités et des spécialistes. Parmi les invités les plus récents notamment, l’expert en matière de gouvernance du web Aziz Hilali, venu dévoiler aux étudiants l’envers de la toile

    Côté nouveautés toujours, la signature d’un important partenariat avec The King’s College de New York City. Un moyen pour les étudiants de l’ESJC de pouvoir y passer un semestre en tant qu’étudiant visiteur. «Cette convention permettra de perfectionner la formation des étudiants, de leur offrir une réelle ouverture à l’international mais également de développer leur multi-culturalité», indique dans ce sens Badia Essaouri, directrice pédagogique de l’école. L’occasion également de découvrir des pratiques journalistiques d’un autre pays que le leur. 
    Pour pouvoir intégrer la 10e promotion de l’ESJC, les intéressés pourront passer le 18 septembre prochain un test d’admission, lequel comportera une épreuve écrite mais aussi orale. L’école forme  en trois ans des journalistes généralisés ou spécialisés, destinés à rejoindre des rédactions de journaux, des stations de radio, des chaînes télévisées ou encore des portails web. Ces derniers ont également la possibilité de devenir des cadres en communication ou encore des média-planners au service d’organismes privés et publics. Une licence qui consolide lors de la première année les compétences linguistiques de ses bénéficiaires tout en leur transmettant une solide culture générale. Les secondes et troisièmes années du cursus, quant à elles, mettent l’accent sur la pratique journalistique sous la forme de traitement de dépêches et de rédaction d’articles. 
    Quant au master, il est ouvert à tous les profils justifiant un bac+3 ou équivalento
     

    Un emploi quasi assuré pour les diplômés

    L’ESJC fait partie des rares écoles et instituts formant aux métiers du journalisme et de la communication au Maroc. L’établissement s’appuie depuis ses débuts sur un corps professoral composé d’experts dans le domaine. Une formation qui a su convaincre bon nombre d’employeurs au fil des années, devenus quasiment fidèles en matière de recrutement. «La grande majorité des 30 lauréats de cette année ont déjà trouvé un emploi», souligne ainsi Badia Essaouri, directrice pédagogique de l’école. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc