×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tourisme: Le Nord se prépare pour l’été

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5556 Le 15/07/2019 | Partager
    Les nuitées ont augmenté moins rapidement en mai mais l’été promet
    Tanger prête à récupérer du terrain en juillet et août avec les nationaux et les MRE
    Tétouan elle aussi se prépare pour accueillir les premiers estivants
    plage_mediq.jpg

    Plage De Mdiq

    Le secteur touristique reste branché sur la croissance, malgré les aléas. Au mois de mai, qui a coïncidé cette année avec la période du ramadan, les nuitées ont tenu en affichant une croissance de 6%, un score assez honnête, selon les opérateurs de la ville de Tanger. Le score se situe cependant loin des 9% affichés en mars. Dès ce mois de juillet, la ville et son arrière-pays vont retrouver le rythme de croissance d’antan avec une saison estivale qui s’annonce très animée. Le secteur se dit optimiste d’abord par la montée en gamme de la destination. Tanger a connu depuis quelques années une véritable révolution urbanistique avec le programme Tanger-Métropole et les investissements qu’il a drainés. La capitale du Détroit affiche depuis un nouveau visage avec des avenues élargies, des espaces verts et des équipements qui peuvent se mesurer sans complexes avec d'autres villes balnéaires du sud de l’Europe. A ceci s’ajoute l'effet TGV, Al Boraq, qui a permis de réduire le voyage et de mettre le détroit et les premières vagues de la Méditerranée à moins de 2h30 de Casablanca. 

    plage_houara_tanger.jpg

    Plage Houara A Tanger

    En attendant, le secteur hôtelier n’a pas chômé. De nouveaux établissements hôteliers ont ouvert leurs portes, l’un des derniers en date est le Hilton Al Houara qui s’est érigé au rang de nouvelle référence du luxe hôtelier dans la région. Son entrée en service a coïncidé avec la réouverture de deux hôtels de référence, le Minzah et le Movenpick.

    plages_nords.jpg
     
    plages_nord_2.jpg
     
    plages_nord3.jpg

    Les plages restent l’un des principaux attraits de la région Nord. Chaque année des dizaines de milliers de touristes nationaux et étrangers s'y pressent, à la recherche de farniente sur les belles plages du littoral méditerranéen

    Ces deux derniers ont repris service après une profonde rénovation, surtout pour le Minzah. 
    Une autre aubaine pour Tanger, l’arrivée des MRE. Une part de plus en plus importante d’entre eux s'y installent pour l'été avant de retourner en Europe. L’année dernière, leur arrivée avait été retardée par l'Aïd el kébir. Cette année, les dates étant différentes, il est probable que les arrivées et les nuitées, en juillet et août, soient en nette augmentation. 
    Tétouan aussi n’est pas en reste. Un ambitieux plan de mise à niveau urbain, doté d'un budget de 5 milliards de DH, a conduit à la modernisation de la ville, la propulsant dans le club des villes balnéaires méditerranéennes de charme. Ses plages attirent chaque année un nombre important d’estivants, composés en grande majorité de nationaux. 

    Les pavillons «bleus» se démocratisent 

    Les plages du Nord sont considérées parmi les plus belles de tout le Maroc, ce qui explique l’engouement dont elles font l’objet chaque été. Celles qui tiennent le haut du classement sont celles de la côte tétouanaise. Parmi elles des noms connus par les amateurs comme Kabila, Smir, Almina ou Saniat Torres, auxquelles se joignent des plages de grande étendue comme Riffiyine, à côté de Fnideq ou encore les plages municipales de Mdiq et de Martil. Du côté de la Méditerranée, le littoral se prolonge par des plages d’une grande beauté comme Amsa, Azla, Kaa Assrass ou encore Oued Laou et Jebha. Du côté d’Al Hoceïma c’est un autre type de plages qui fait la fierté des habitants, les calas. Il s’agit de petites criques sablonneuses entourées de falaises, dont Cala Bonita, Cala Iris ou la plage Quemado. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc