×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Anas Doukkali: «L’année blanche peut être évitée»

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5533 Le 12/06/2019 | Partager

    En ayant boycotté les examens qui devaient débuter le 10 juin, les étudiants en médecine risquent un redoublement. Ceux ayant déjà échoué une fois, eux, encourent une radiation pure et simple. Selon le ministre de la Santé, Anas Doukkali, il est toujours possible de sauver l’année universitaire si les étudiants arrêtent leur grève. «Nous restons ouverts au dialogue et à toutes les médiations, notamment celle des partis politiques qui continuent à œuvrer pour raisonner les étudiants», confie le ministre. «Ces derniers doivent comprendre que des concessions doivent être faites de part et d’autre», insiste-t-il. Sur 16 points de négociation, 14 accords ont été trouvés. Pour le ministre, la balle est désormais dans le camp des étudiants.

    A.Na

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc