×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès-Sécurité: La préfecture de police se met au digital

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5528 Le 31/05/2019 | Partager
    Equipements interactifs, écrans, caméras… pour éradiquer la criminalité
    Mobilisation, intervention, et communication donnent de bons résultats
    prefecture-de-police-fes-028.jpg

    La préfecture de police de Fès s’est dotée d’une salle interactive numérique avec des écrans couvrant tous les quartiers de la ville. Celle-ci a été inaugurée, jeudi dernier, à l’occasion du 63e anniversaire de la création de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) (Ph YSA)

    S’il y a bien des administrations qui accusent du retard quant à la transformation digitale, comme l’atteste le dernier rapport de la Cour des comptes, d’autres assurent. C’est le cas de la préfecture de police de Fès qui s’est équipée d’une salle de commandement et de coordination «High-tech». 

    Inaugurée à l’occasion du 63e anniversaire de la création de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), cette salle est dotée d’installations ultra-modernes dont des appareils de réception, de communication, de transmission, d’intervention et de surveillance par caméras.

    Avec ses équipements interactifs et numériques et ses écrans couvrant tous les quartiers de la ville, cette salle est dotée de lignes téléphoniques groupées qui peuvent recevoir 50 appels en même temps. A noter que les appels reçus sont enregistrés afin de traiter rapidement les plaintes et réduire les délais d’intervention (8 minutes).

    Pour rappel, la préfecture a initié une vaste opération de mise à niveau qui a bénéficié à tous les postes et arrondissements de police. Et c’est dans ce cadre que l’équipement d’une salle interactive a été amorcé, tout comme le réaménagement du service «séjours et visas», ainsi que le lancement de nouvelles unités de sécurité comme l’unité mobile de la police de secours et l’unité de lutte contre les bandes criminelles.

    «Les nouvelles structures sont à même d’améliorer les performances et les actions des éléments de la police et les services fournis aux citoyens», a expliqué Abdelilah Essaïd, préfet de police de Fès. Notons que la préfecture de police répartit territorialement la ville de Fès en 4 zones que sont Fès-Médina, Bendebbab-Aïn Kadouss, Fès Jdid-Dar Dbibegh et Benssouda. Ces circonscriptions sécuritaires sont couvertes par 24 arrondissements, en plus des brigades spécialisées (antigangs, stupéfiants, crimes et délits divers…), des unités touristiques et équestres, et des équipes dédiées aux grandes interventions.

    La police travaille concrètement et efficacement sur ses missions, (banditisme, sécurité, traque des personnes recherchées, plaintes des citoyens...). «Cette approche a permis d’enregistrer des résultats très positifs dans la lutte contre la délinquance sous toutes ses formes et dans le renforcement de la présence sécuritaire dans tous les secteurs et quartiers de la ville, selon le concept, voulu par SM le Roi, de bonne gouvernance et le principe de police citoyenne», souligne le préfet. Et de conclure: «la préfecture de police de Fès veille à mettre en œuvre cette approche sur le terrain, avec efficacité, efficience et disponibilité requise…comptant sur le soutien des autorités territoriales et régionales».

    De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc