×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Le Moyen-Orient et l’Asie-Pacifique tirent le tourisme mondial

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5526 Le 29/05/2019 | Partager
    Ces destinations ont connu la plus forte hausse des arrivées
    Un bon cru au cours du premier trimestre 2019
    Bonnes perspectives pour cet été

    Le tourisme international a poursuivi son essor au cours du premier trimestre 2019. La croissance de 4% enregistrée au début de l’année, bien que légèrement inférieure à celle des deux années précédentes, est un signe très positif. C’est ce qui ressort du dernier numéro du Baromètre du tourisme mondial publié par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

    Le Moyen-Orient (+8%) et l’Asie-Pacifique (+6%) ont connu la plus forte augmentation des arrivées internationales. La croissance a été de 4% en Europe comme en Afrique et de 3% dans les Amériques. Rappelons que le tourisme au Maroc a enregistré un premier trimestre assez calme (cf. notre édition N° 5513 du 10/05/2019).

    «Le tourisme international continue d’afficher de très bons résultats à l’échelle mondiale, grâce à une situation économique favorable, l’augmentation des capacités de transport aérien et la simplification des formalités de visa», a indiqué le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili. «La croissance des arrivées se tasse légèrement après deux années exceptionnelles, mais reste supérieure à la croissance moyenne de l’économie mondiale», note-t-il.

    L’Europe, première région touristique au monde, a bénéficié d’une croissance vigoureuse (+4%), tirée par les destinations de l’Europe méridionale et méditerranéenne et de l’Europe centrale et orientale (+5% dans les deux cas). La croissance affichée par l’Afrique a été favorisée par la poursuite du redressement en Afrique du Nord (+11%). Dans les Amériques, les Caraïbes (+17%) connaissent un net rebond après une année 2018 difficile, des suites de l’impact des ouragans Irma et Maria fin 2017.

    En Asie-Pacifique, les résultats des trois premiers mois montrent une croissance de 6% tirée par l’Asie du Nord-Est (+9%) et par les chiffres très solides du marché chinois. «Cet essor s’accompagne d’une responsabilité accrue: faire que la croissance se traduise par des emplois de meilleure qualité et des vies meilleures», a souligné Pololikashvili.

    Il recommande ainsi de continuer à investir dans l’innovation, la transformation numérique et l’éducation. Et ce, afin de pouvoir profiter des multiples retombées du tourisme tout en réduisant son impact sur l’environnement et sur la société grâce à une meilleure gestion des flux de touristes.

    En ce qui concerne la confiance à l’égard du tourisme mondial, elle repart à la hausse après un tassement fin 2018, mentionne l’indice de l’OMT. Les perspectives pour la période allant de mai à août 2019, qui correspond à la haute saison pour de nombreuses destinations de l’hémisphère Nord, sont plus optimistes que ces derniers temps.

    Plus de la moitié des personnes interrogées s’attendent à une progression des résultats ces quatre prochains mois. L’avis des experts sur les résultats du tourisme des quatre premiers mois 2019 était aussi assez positif et cadrait avec les attentes exprimées en début de période.

    Quelques indicateurs

    tourisme-mondiale-026.jpg
    • L’OMT table sur une croissance de 3% à 4% des arrivées de touristes internationaux en 2019.
    • Elles ont augmenté de 6% en 2018 pour se situer à 1,4 milliard.
    • Dans son étude prospective à long terme publiée en 2010, l’Organisation s’attendait à franchir le cap de 1,4 milliard en 2020.
    • Or, c’est avec deux ans d’avance que ce total a été atteint, les arrivées internationales ayant affiché des niveaux remarquables de croissance ces dernières années.
    • Le ralentissement de l’économie mondiale, les incertitudes entourant le Brexit et les tensions géopolitiques et commerciales peuvent inciter les investisseurs et les voyageurs à adopter une attitude attentiste.

                                                           

    La fréquentation hôtelière

    Les indicateurs de l’activité hôtelière en Europe à fin avril 2019, publiés par MKG Consulting, restent au vert. En comparaison à la période de janvier à avril 2018, la dynamique est moins marquée. Toutefois les prix moyens sont en légère hausse (+1,5%), la fréquentation est stable (+0,2 pt) entraînant un RevPAR (l’acronyme de Revenue Per Available Room, soit le revenu par chambre disponible) en hausse tout de même de 1,8%.

    L’Autriche, grâce aux excellents résultats de sa capitale, affiche une fréquentation en hausse de plus de 4 points. C’est le seul pays à avoir une évolution de RevPAR à deux chiffres (+14,4%) en ce début d’année. L’hôtellerie française a clairement subi un ralentissement depuis la fin d’année 2018 et le début du mouvement des gilets jaunes.

    Ce ralentissement est ressenti principalement à Paris et en Ile-de-France ainsi que dans certaines agglomérations comme Bordeaux, Toulouse ou Nice. Sur ces différents marchés, les performances enregistrées durant le week-end sont en recul avec notamment des baisses de tarifs plus marquées que pendant les jours de semaine. Toutefois, les résultats enregistrés en Province sont en hausse avec un RevPAR qui progresse de 3,2%.

    La ville de Lyon, qui a organisé en janvier le SIRHA, salon bisannuel qui a accueilli un nombre record de 225.000 participants, est la seule ville à afficher une évolution de RevPAR à deux chiffres (+13,8%). D’autres villes comme Marseille, Lille ou Montpellier sont également sur une tendance positive sur le début d’année.

    Les perspectives sur les prochains mois sont toutefois bonnes avec notamment la tenue en juin du salon Airshow au Bourget ou encore la Coupe du Monde Féminine qui aura lieu du 7 juin au 7 juillet dans 9 villes de l’Hexagone.

    Fatim-Zahra TOHRY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc