×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Automobile: Valeo vise le milliard d’euros de chiffre d’affaires

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5509 Le 06/05/2019 | Partager
    Le groupe vient d’inaugurer deux unités à la TAC
    Un investissement de 130 millions d’euros avec la création de 900 emplois
    Un centre de R&D et une troisième unité en prévision
    automobile-valeo-009.jpg

    Valeo vient d’inaugurer à la Tanger Automotive City deux des premières unités de son centre industriel au Maroc qui s’étend sur une superficie totale de 137.000 m2 avec plus de 40.000 m2 d’espace de production (Ph. Adam)

    Valeo, fabricant de nombreux composants automobiles allant du radiateur aux phares en passant par les commandes au volant, voit grand pour le Maroc. Le groupe vient d’inaugurer à la Tanger Automotive City deux des premières unités de son centre industriel au Maroc qui s’étend sur une superficie totale de 137.000 m2 avec plus de 40.000 m2 d’espace de production.

    Il compte deux bâtiments dont le premier (déjà opérationnel depuis 2017) est dédié à la production de systèmes d’éclairage et d’essuyage; le second, qui sera opérationnel à partir de ce mois, accueillera la production de systèmes thermiques (radiateurs, systèmes de ventilation, systèmes de refroidissement moteurs,…) et de systèmes d’aide à la conduite (commandes au volant).

    Le nombre d’emplois à créer est de 900 avec 600 personnes déjà en place et un investissement de 130 millions d’euros, soit un peu plus de 1,4 milliard de DH, selon le président du groupe Jacques Aschenbroich qui a effectué pour l'occasion le déplacement au Maroc.

    Profiter de l’engouement et la croissance de Renault

    Valeo rêve en grand pour son projet industriel au Maroc. L’équipementier automobile qui réalise déjà un chiffre d’affaires de 76 millions d’euros dans son unité de systèmes d’éclairage et d’essuyage  compte à terme aller au-delà et atteindre lors des prochaines années la barre des 500 millions.

    A plus long terme, c’est le milliard d’euros de CA que viserait le groupe français, selon son président lors de l’inauguration du site de l’équipementier à Tanger. Le défi peut sembler osé, mais il relève de la volonté de l’équipementier français de profiter de l’engouement et la croissance de Renault au Maroc et surtout du lancement du PSA et de son usine de Kénitra, ses deux clients historiques. Aschenbroich a aussi fait un éloge du climat des affaires au Maroc et de l’implication des autorités.

    Aux côtés de Moulay Hafid Elalamy, le ministre du Commerce et de l’Industrie, le patron français a tenu à exprimer sa satisfaction quant à la réactivité des autorités locales qui sont en tête du «benchmark» en la matière au niveau mondial «avec un rythme d’exécution stupéfiant», selon le dirigeant français. Cette réactivité permet de lancer des sites industriels en moins d’un an, ce qui est nettement meilleur que ce que font actuellement des pays comme la Chine, champion en la matière.

    automobile-valeo-usine-009.jpg

    Un encadrement à 100% marocain

    Le patron de Valeo n’a pas manqué de vanter la qualité de la main-d’œuvre marocaine, qui a permis de mettre en place les deux usines avec un encadrement à 100% marocain, «fait rarissime», selon ce dernier. C’est cette même qualité des ressources humaines qui permet de prévoir l’installation d’une partie de la recherche et développement du groupe avec le projet de mise en place future d’un centre de recherche, de développement et de design des pièces.

    Valeo n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Le groupe compte lancer deux autres unités à la TAC, un premier terrain a déjà été réservé, un deuxième étant en discussion. A noter que Valeo est le seul groupe, en dehors des constructeurs automobiles Renault et PSA, à avoir son propre écosystème signé en décembre 2017.

    Au niveau mondial, il fait figure de géant avec  un chiffre d’affaires de 19,3 milliards d’euros en 2018. Il emploie plus de 113.000 collaborateurs dans 186 sites de production répartis sur 33 pays, en plus de 21 centres de recherche, 38 centres de développement et 15 plateformes de distribution.

    L'intégration en croissance

    Pour Valeo, le taux d’intégration local est aussi en croissance. A peine une année après l’entrée en service effective de sa première unité à la TAC, le CA se place à 76 millions d’euros avec un taux d’intégration de 64%. L’installation de Valeo lui a permis de drainer dans son sillage une demi-douzaine de sous-traitants qui permettront à terme de monter en charge et de porter à la hausse ce score qui sera renforcé avec la mise en place de la recherche et développement du groupe au Maroc.

                                                                             

    15 nouvelles unités avant la fin de l’année

    Les chantiers de construction de 15 unités industrielles, soit l’équivalent de 300.000 m2 de plancher industriel, sont actuellement lancés au sein des différentes zones industrielles dépendant du groupe TangerMed, selon Fouad Brini, président du conseil de surveillance de l’Agence spéciale TangerMed. Ce qui permettra la création de près de 4.300 emplois dans des secteurs divers, dont l’écrasante majorité dans l’automobile. Des noms comme Varroc, Delphi ou autres grands de l’industrie automobile sont déjà installés au sein de la Tanger Free Zone et de la Tanger Automotive City et profitent de la proximité des unités industrielles de Renault à Melloussa et de PSA à Kénitra en plus des marchés à l’export en Europe via le port TangerMed.

    Ali ABJIOU

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc