×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Bourses d’études à l’étranger: Les ficelles pour les décrocher

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5502 Le 24/04/2019 | Partager

    Décrocher une bourse d’études représente une véritable galère pour de nombreux étudiants. Pour y parvenir, ceux-ci doivent réaliser des recherches sur les différents sites dédiés et constituer un dossier de candidature prenant en compte critères d’éligibilité et conditions d’accès de chaque destination, qu’elle soit classique ou plus «exotique». Un tour de force qui nécessite de la rigueur, de l’organisation ainsi qu’un mental d’acier. Suivez les conseils et les infos utiles classés par pays du formateur  spécialisé en accompagnement à l’employabilité, Mourad Touati, et de l’inspecteur en orientation, Abderrahim Idam.   

    bourse_france_5502.jpg
     

    France: Des facilités pour les bûcheurs 
    Le ministère français des Affaires étrangères attribue de nombreuses bourses aux étudiants étrangers et notamment marocains. Le programme d’excellence «Eiffel» permet aux meilleurs d’entre eux de financer une formation diplômante de niveau master à raison de 1.181 euros par mois, prenant notamment en charge les frais de transport. «Les étudiants brillants en classes préparatoires ne sont pas non plus en reste», précise par ailleurs Mourad Touati. L’ambassade de France au Maroc (SCAC) délivre des bourses d’excellence aux meilleurs d’entre eux admis aux concours d’entrée des grandes écoles d’ingénieurs françaises.
     D’une valeur de 550 euros mensuels sur dix mois et octroyées sur toute la durée de la scolarité, elles nécessitent de s’inscrire avant septembre en ligne sur le site cpge.ac.ma, puis de fournir, entre autres, l’attestation de réussite au concours originale ainsi que l’attestation d’inscription définitive dans l’une des écoles éligibles. Du côté national, les aides financières ne manquent pas non plus. Ainsi, pas moins de 500 bourses de coopération internationale de recherche et d’études sont offertes chaque année par le ministère de l’Education nationale. Les dossiers de candidature sont plus précisément retirés et déposés à la direction de la formation des cadres à Rabat. 

    Canada: Excellence académique exigée

    canada_bourse_5502.png
     

    Le Canada est une destination inespérée qui offre bon nombre de facilités financières aux étudiants marocains. Le pays accorde ainsi régulièrement des bourses d’exemption des frais de scolarité pour les Marocains (BEFSM) en licence, master et doctorat. Pour bénéficier de celles de la prochaine session d’automne, les candidats doivent avant tout être définitivement inscrits au programme d’un établissement d’enseignement supérieur québécois. Les intéressés devront remettre un dossier de candidature dûment rempli au siège de la direction de la coopération et du partenariat à Rabat avant le 3 mai prochain. La sélection, rigoureuse, s’opère en fonction des résultats académiques des différents postulants. «Les programmes de courte durée et les certificats sont exclus de ces avantages», tient à préciser Mourad Touati. Autre programme destiné aux étudiants étrangers et tout aussi généreux, celui des bourses de la francophonie visant les étudiants les plus méritants et motivés. Pour y avoir droit, il faut être résident permanent au Maroc et maîtriser parfaitement le français. L’intéressé doit envoyer son dossier de candidature à la direction de la formation des cadres à Rabat avant le 20 novembre. Enfin, HEC et l’Ecole polytechnique de Montréal délivrent également des bourses couvrant l’ensemble des frais liés à la scolarité de l’étudiant. Pour y avoir droit, ce dernier doit obtenir des scores valables à plusieurs tests parmi lesquels le test d’aptitude aux études de gestion et au management des entreprises Tage Mage. 

    bourse_chine_5502.jpg
     

    Chine: Maîtriser un minimum le mandarin

    Deuxième puissance économique mondiale, la Chine accorde régulièrement aux étudiants marocains des bourses de coopération prenant en charge les frais de scolarité, d’hébergement et de couverture médicale. La candidature, renseignée via csc.edu.cn, devra passer entre les mailles  d’une première présélection au niveau national et d’une seconde opérée par les autorités chinoises. Des programmes régionaux, tels que celui d’Anhui, offrent par ailleurs pas moins de 20.000 yuans par an (soit 2.640 euros) pour les étudiants en licence et 30.000 (soit 3.960 euros) pour ceux en master. Pour y être admissibles, des documents tels que le certificat HSK doivent être fournis, prouvant qu’ils possèdent un niveau de compétence requis en chinois. 
    «Certaines provinces chinoises encouragent les étudiants étrangers à intégrer leurs universités», souligne ainsi Idam. «Pour la prochaine, celle d’Anhui, les intéressés devront envoyer leur dossier avant le 1er mai sur english.ah.gov.c», ajoute l’inspecteur en orientation. Il est également possible d’intégrer des programmes anglophones, mais il sera à nouveau nécessaire de démontrer son niveau de maîtrise de la langue de Shakespeare.

    Etats-Unis: S’y prendre à l’avance

    usa_bourse_5502.jpg
     

    Les étudiants intéressés par les masters outre-Atlantique peuvent bénéficier de bourses offertes à la fois par les gouvernements marocain et américain. Un programme connu sous le nom de Fullbright qui permet chaque année à près de dix d’entre eux de rejoindre des masters de haut niveau aux Etats-Unis, couvrant aussi bien le coût des études que celui de l’hébergement. Pour en bénéficier, l’intéressé doit obtenir un score de 80 au Toefl et de 550 au Graduate management admission test (GMAT), lequel mesure notamment les différentes compétences managériales. Obtenir une bourse pour étudier aux USA se prépare plusieurs mois, voire même une année à l’avance. «Le temps de choisir les universités qui répondent aux projets du candidat et de préparer les différents tests de langue exigés à travers l’Amideast», précise dans ce sens Idam. 

    espagne_bourse_5502.png
     

    Espagne: La destination des ingénieurs en herbe

    Les études en Espagne attirent de plus en plus par la diversité des filières disponibles, mais aussi par leur coût particulièrement accessible. Les aides financières espagnoles avantagent en premier lieu les jeunes apprentis ingénieurs. Ainsi, des bourses sont régulièrement attribuées aux étudiants admis au MIT-Saragosse, notamment pour son master d’ingénierie en logistique et gestion de la chaîne d’approvisionnement (ZLOG) dont le coût avoisine 24.000 euros. Suivant la note moyenne d’évaluation obtenue, ces bourses couvrent de 25 à 100% des frais de scolarité. Les candidats ont jusqu’au 31 mai pour envoyer par courrier électronique  au bureau d’aide financière de ZLC un essai reprenant leur plan de carrière, leurs intérêts et leurs aptitudes ainsi qu’un écrit décrivant leur situation économique actuelle. Les autres universités espagnoles -notamment celle de Cadiz-  accordent également des bourses d’études selon des critères particulièrement sélectifs. «Le dossier académique doit être excellent et la langue espagnole maîtrisée en obtenant au moins le niveau B2 du diplôme DELE», précise ainsi Abderrahim Idam. 

    Corée du Sud: L’âme d’artiste récompensée

    coree_bourse_5502.jpg
     

    La Corée du Sud est une destination exotique de plus en plus prisée par les étudiants marocains. Le gouvernement du pays du «matin calme» offre chaque année des bourses d’études de niveaux master et doctorat aux étudiants d’Afrique francophone afin de pouvoir intégrer les meilleures universités sud coréennes à partir du mois de septembre. Pour bénéficier de ces bourses, qui couvrent frais de scolarité mais également billet d’avion aller-retour, l’intéressé doit être étranger, avoir un bon niveau d’anglais (les cours se déroulant dans la langue de Shakespeare) et être âgé de moins de 40 ans. 
    Le dossier de candidature, comprenant diplômes et relevés de notes accompagnés de leur traduction en langue anglaise, doit être soigneusement remis à l’ambassade de la République de Corée du Sud à Rabat avant la date prochainement communiquée. Les artistes dans l’âme intéressés par des études supérieures dans ce pays sont aussi particulièrement avantagés. En effet, l’Université nationale coréenne de l’art offre cette année plusieurs bourses couvrant les cycles de bachelor et de master en musique, dance et chorégraphie, théâtre ou encore cinéma. Des aides couvrant, entre autres, les frais de scolarité, mais incluant aussi une assurance médicale ainsi que la prise en charge du billet d’avion en aller simple entre les deux destinations. Les candidats intéressés ont jusqu’au 31 mai prochain pour envoyer leur dossier par voie postale au département des relations publiques de l’établissement. 

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc