×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Affaire CIH: Des accusés «réhabilités» après 20 ans de procédures

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5496 Le 16/04/2019 | Partager

    Le dernier acte de l’affaire CIH vient d’être clos suite à un procès qui a duré 20 ans. Des banquiers accusés de dilapidation de deniers publics ont été d’abord condamnés au pénal. Ils ont été ensuite blanchis au civil par la Cour d’appel de Casablanca. Les 14,5 milliards DH de «créances en souffrance» n’ont pas été dilapidés, selon l’expertise judiciaire (Cf. L’Economiste n°4908 du 30 novembre et n°4918 du 16 décembre 2016). Les garanties retenues par la banque (et donc les accusés) couvraient «largement» les crédits octroyés.
    La demande de remboursement déposée par le CIH a été finalement rejetée par la justice. Aucun pourvoi en cassation n’a été initié auprès de la plus haute instance judiciaire du Royaume. L’établissement financier, il faut le dire, s’est révélé un adversaire loyal. «Ce verdict est une reconnaissance judiciaire de l’intégrité des mis en cause», commente la défense. Seront-ils officiellement réhabilités après deux décennies d’injustice?

    F.F.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc