×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès-Tourisme: Forcing sur la promotion de la médina

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5464 Le 01/03/2019 | Partager
    Un week-end presse pour mettre en avant le renouveau des monuments
    Semaines culturelles et gastronomiques, éductours, et salons… au menu
    es-tourisme-064.jpg

    Avec Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, les professionnels du tourisme de Fès organisent une grande opération de séduction…ce week-end en présence de plus de 120 journalistes, influenceurs et blogueurs de voyage professionnels (Ph. YSA)

    Grosse opération promotionnelle ce week-end pour la destination touristique «Fès, le musée vivant». En effet, quelque 120 journalistes, influenceurs et blogueurs de voyage professionnels, sont conviés à un week-end presse.

    «Organisée par le Conseil régional du tourisme de Fès, en partenariat avec le ministère du Tourisme, l’ONMT, l’Ader et les autorités locales, cette manifestation vise à promouvoir les merveilles du patrimoine historique de l’ancienne médina restaurée à l’initiative du Souverain», indique Aziz Lebbar, président du CRT de Fès. Selon lui, le but est de faire découvrir les différentes réalisations achevées et chantiers en cours, ainsi que les innombrables attractions touristiques de la capitale spirituelle.

    Trois jours durant (du 1 au 3 mars), les représentants des supports nationaux devront explorer les multiples facettes de la ville «patrimoine universel de l’Unesco». Lors de ce week-end presse, les médias toucheront de près le produit «Fès», son art de vivre raffiné, ses spécifications naturelles, ses traditions culturelles singulières, ainsi que l’offre bien-être assurée par la station internationale Vichy Moulay Yacoub.

    Pour le premier volet, les travaux de restauration de l’ancienne médina de Fès lancés en 2013 ont permis la renaissance de 27 monuments dès 2017. Par ailleurs, un deuxième programme de valorisation de la médina est en cours. En ce sens, l’Ader assure la mise en œuvre de deux chantiers majeurs à savoir celui de l’amélioration des accès (400 millions de DH) et celui de la valorisation des monuments historiques (583 millions de DH), soit des chantiers d’une valeur globale de 983 millions de DH.

    «La finalité de ce grand projet n’est autre que d’assurer la pérennité de sa dynamique culturelle, économique et sociale», explique Fouad Serrhini, DG de l’Ader. Pour y parvenir, le programme en cours accorde une grande importance à l’aménagement des accès de la cité Idrisside. Car, de l’avis de ses concepteurs, «il faut faciliter l’entrée des visiteurs grâce aux parkings».

    De plus, l’amélioration de l’accessibilité des sites historiques boostera le tourisme et encouragera le voyage dans l’histoire d’une ville millénaire. A ce titre, le programme d’aménagement et de réfection des voiries et du pavé concerne 23 km de ruelles. Ce qui embellira le paysage urbain du tissu ancien de la médina. S’agissant de l’installation de l’adressage des sites historiques, l’opération est en cours.

    «L’objectif étant de disposer sur ces plaques d’une véritable présentation des monuments», explique le responsable de l’Ader. Même son de cloche auprès de Hafid Ouchchak et Yassir Jawhar, respectivement secrétaire général et président délégué du CRT, pour qui «Ces opérations doivent s’accompagner d’une médiatisation locale, régionale, nationale et internationale».

    Ce qui permettra de promouvoir la médina, ses 117 foundouks, 12 quartiers commerciaux spécialisés (9.600 commerces), et 1.276 ateliers d’artisanat (30.000 artisans). L’objectif n’est autre que de créer un engouement pour «remonter l’histoire le temps d’un voyage dans une cité vieille de 12 siècles».

    Celle-ci est dotée de quelque 11.000 maisons historiques (dont 9.500 habitées par près de 100.000 âmes), 24 km de murailles, 40 hammams, 70 km de réseaux sanitaires souterrains, et 3 grandes tanneries traditionnelles. «Etalée sur une superficie de 300 ha, la cité historique offre un voyage antique et un tourisme culturel chic inégalé», conclut Ouchchak.

    Plan d’actions

    Durant leur séjour à Fès, les journalistes auront l’occasion de découvrir les foundouks Chemmaine-Sbitriyine, Barka et Stanouniyine, ainsi que la place Lalla Yeddouna, réhabilitée dans le cadre du projet «Artisanat Fès Médina» financé par le MCC. Mais au-delà de l’opération promotionnelle de ce week-end, le CRT a concocté un plan d’actions visant à chambouler la communication autour de la destination. Après la réussite de sa participation au Fitur, la foire internationale du tourisme de Madrid, et le salon de Milan (Italie), les professionnels se donnent rendez-vous au BIT de Berlin (Allemagne) pour continuer leur forcing. «Nous préparons l’organisation de plusieurs semaines culturelles et gastronomiques en Espagne, USA, la Chine, le Brésil et des pays d’Afrique», disent-ils. Et de conclure : «Nous œuvrons en parfaite coordination avec l’ensemble des acteurs afin de mettre en valeur le produit touristique local, consolider les infrastructures d’accueil et faire de la destination un pôle d’attraction aussi bien pour les visiteurs étrangers que pour le tourisme national».

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc