×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech/Safi: La CGEM renouvelle ses instances

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5418 Le 24/12/2018 | Partager
    Le binôme Youssef Mouhyi et Hassan Debbarh pour un mandat de 3 ans
    Relance du secteur privé, diversification de l’économie régionale, les priorités

    Relancer le secteur privé régional, faire profiter le tissu des entreprises régionales des nouveaux relais de croissance (digitalisation, Afrique, économie verte…) et concevoir des solutions sectorielles et territoriales.

    Ce sont là les principaux chantiers auxquels s’attellera le nouveau binôme composé de Youssef Mouhyi et Hassan Debbarh -élus respectivement président et vice-président de l’Union locale de la CGEM Marrakech/Safi. Ils remplacent Mohamed Adel Bouhaja et Amine El Baroudi dont le mandat a été très dynamique. Une nouvelle page s’ouvre pour l’Union locale avec une présence importante des entreprises safiotes dans le bureau et l’ensemble des commissions.

    La CGEM prévoit d’ailleurs l’ouverture d’une antenne à Safi pour plus de proximité en attendant d’étendre cela à toutes les provinces qui sont mûres. Côté programme, le nouveau bureau entend poursuivre les efforts de ses prédécesseurs tout en renforçant les partenariats avec les principaux acteurs économiques et administratifs et aussi la collaboration dans les différentes provinces. «Nous souhaitons également imprimer notre touche personnelle et recentrer notre action autour de l’entrepreneur même».

    Pour le nouveau binôme, la PME et la TPE qui sont les moteurs de l’économie, doivent être dotés des moyens, des compétences et le réseau à même de réaliser ces objectifs. Autre axe prioritaire de la CGEM Marrakech/Safi, la dynamisation du Crea (Comité régional de l’environnement des affaires). Ce comité, premier du genre au niveau régional, a été créé en 2014 avec une charte signée par quatre partenaires: le patronat régional, le conseil de la région, la wilaya et le CRI.

    L’amélioration du climat des affaires dans la région reste tributaire de la résolution des problématiques identifiées et liées à la complexité des procédures, aux autorisations, au financement, à l’accès aux marchés publics… Et la bonne nouvelle est que la Région vient d’obtenir un financement de la Société financière internationale qui vise à améliorer le climat des affaires et renforcer la compétitivité des entreprises afin d’accélérer la création de richesse et d’emplois.

    Parmi les projets du nouveau binôme à la tête de la CGEM locale, la création d’un écosystème pour les plantes aromatiques en partenariat avec les ministères de l’Agriculture et du Commerce et de l’Industrie. Une rencontre à ce sujet est au programme le 25 janvier prochain. Enfin, le patronat régional compte bien participer à l’implémentation du plan de développement régional auquel il avait été associé pour la conception.

    Un siège au technopark de Marrakech

    Malgré la mobilisation des acteurs locaux et de l’Union locale de la CGEM, Marrakech n’a pas réussi à être audible et attirer des investisseurs pour le Marrakech shore. En revanche, la cité ocre aura un technopark. Le projet porté par le ministère du Commerce et de l’Industrie est en cours de validation et un foncier a déjà été déterminé. L’union du patronat régional y sera associée, indique Mouhyi qui annonce aussi que le technopark abritera le futur siège de la CGEM Marrakech/Safi.

    De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc