Régions

Un nouveau terminal pour Rabat-Salé

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5417 Le 21/12/2018 | Partager
Lancement officiel des travaux pour l'agrandissement de l'aéroport
L'investissement dépasse 1,5 milliard de DH
terminal-rabat-sale-017.jpg

A l’instar des grandes capitales du monde, ce projet va permettre de doter la région de Rabat d’une infrastructure aéroportuaire moderne avec une grande capacité d’accueil (Ph. MAP)

Les infrastructures du secteur du transport se renforcent au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra. Après l’ouverture dernièrement des deux gares ferroviaires LGV de Rabat-Agdal et de Kénitra, place à l'extension et la modernisation de l’aéroport de la capitale. Le Souverain a procédé, mercredi dernier, à la pose de la première pierre du nouveau terminal de Rabat-Salé.

Un projet dont l'investissement est estimé à 1,6 milliard de DH dont 596 millions de DH mobilisés par l’ONDA, et le reste par la Banque africaine de développement (825 millions de DH), et l'Agence française de développement. Il s’agit d’un chantier structurant destiné à accompagner la croissance incessante du trafic passager et l'essor socioéconomique que connaît cette région.

Avec le nouveau terminal, la capacité d'accueil annuelle de l'aéroport va atteindre 4 millions de passagers contre 1,5 million actuellement, est-il précisé. Ainsi, la superficie du futur terminal avoisinera 69.000 m2 avec l'agrandissement du parking avions, l'aménagement de bretelles de liaison et la construction d'un parking pour voitures sur deux niveaux d’une capacité de 1.300 places.

Le nouveau terminal vient «conforter la place internationale de l'aéroport Rabat-Salé qui a connu un trafic passagers important durant les dernières années avec un taux d’évolution annuel moyen de 14,03% sur la période 2007-2017», est-il précisé. En plus du renforcement de la capacité d’accueil, «le futur terminal sera doté d'équipements technologiques de pointe conformes aux normes et standards internationaux en matière de sûreté, de sécurité et de qualité des services».

Les retombées de ce projet vont également profiter à la ville de Kénitra, en tant que plateforme industrielle et important bassin d’emplois, avec sa zone franche, qui accueille des groupes industriels de renom.

Signalons que le Souverain a, par la suite, lancé le premier appareil de la nouvelle génération des avions de la Royal Air Maroc (RAM), un Boeing 787-9 Dreamliner nouvellement acquis.

Le premier des quatre Boeing 787-9 commandés par la compagnie nationale, le gros porteur 787-9, plus spacieux et plus performant, vient s’ajouter aux cinq 787-8 déjà exploités par la RAM et permettant à celle-ci de desservir de nouvelles destinations en vol direct, et d'étoffer ainsi son réseau qui compte déjà plus de 90 destinations à travers le monde, est-il rappelé.

Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc