×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Le Sud-Coréen Kim Jong-yang président d’Interpol

    Par L'Economiste | Edition N°:5396 Le 22/11/2018 | Partager

    Très soutenu par les Etats-Unis, Kim Jong-yang vient d’être élu hier, mercredi, président d’Interpol, la plus importante organisation de police au monde. Il devra désormais terminer le mandat de quatre ans que Meng Hongwei devait achever en 2020. Ce dernier a subitement démissionné après avoir été accusé de corruption en Chine. Il a d’ailleurs mystérieusement disparu début octobre lors d'un voyage dans son pays.

    Réunis depuis dimanche à Dubaï, les délégués d'Interpol ont élu le Sud-Coréen lors d'une AG après que la candidature du général de police russe, Alexandre Prokoptchouk, eut suscité une levée de boucliers aux Etats-Unis et des menaces de l'Ukraine et de la Lituanie de quitter Interpol.

    Même si le poste de président est plus honorifique qu'opérationnel, les critiques de Moscou craignaient que l'organisation internationale ne devienne un outil du Kremlin pour lutter contre ses opposants politiques en cas d'élection de Prokoptchouk. o

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc