×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Saham Finances: Feu vert pour le gros deal Sanlam/Santam

    Par Nadia DREF | Edition N°:5370 Le 12/10/2018 | Partager
    Naissance d’un géant de services financiers panafricain
    Le coût de l’opération s’élève à près de 10 milliards de DH encaissés par Saham Group

    Nouveau tournant pour Saham Assurance dont le titre a été suspendu jeudi de la cotation suite à la demande de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). Comme annoncé en exclusivité par L’Economiste, l’opération d’acquisition du pôle Assurances du groupe Saham, présidé par Moulay Hafid Elalamy, vient d’être finalisée.

    Coupant court aux interprétations, l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), dirigée par Hassan Boubrik, a donné son feu vert le 9 octobre à cet accord. C’est dire qu’il a fallu six mois au régulateur pour trancher! «Cette opération, qui prend effet à compter du 11 octobre 2018, intervient après l’obtention des différentes approbations réglementaires auprès des instances de régulation des pays concernés», tient à préciser le management.

    Désormais, Saham Finances est détenue par deux assureurs sud-africains. La participation de Sanlam Group s’élève à 90% tandis que celle de Santam est de l’ordre de 10% du capital. Cette acquisition d’un montant de 1,05 milliard de dollars (près de 10 milliards de DH) a été conclue sur la base d’un prix de Saham Assurance Maroc à 1.450 DH/action. Il s’agit d’une augmentation de participation pour Sanlam qui détenait 46,6% dans le capital de l’entreprise depuis 2017.

    Pour Santam Group, c’est son premier investissement sur le marché marocain. Quant à Saham Group, qui vient de se transformer en fonds d’investissement panafricain, il aura drainé un total de 1,7 milliard de dollars (plus de 16,5 milliards de DH) d’investissements étrangers depuis 2012.

    Côté gouvernance, Nadia Fettah continuera d’assurer ses fonctions de directrice générale de Saham Finances. Elle rejoint à ce titre le comité exécutif de Sanlam Emerging Markets aux côtés d'Emmanuel Brulé, DGA de Saham Finances.

    Fort de ce deal, Sanlam se positionne désormais en groupe financier panafricain de référence. «La conclusion de cette transaction marque une étape importante dans le déploiement de notre vision afin d’ériger Sanlam en groupe financier de premier ordre sur le continent», se réjouit Ian Kirk, PDG du groupe Sanlam.

    Et d’ajouter: «Nous sommes forts d’un positionnement de choix pour être le partenaire incontournable en matière de services financiers pour les multinationales opérant en Afrique». Le mastodonte sud-africain mise sur les synergies dégagées et l’expertise conjointe de Sanlam, Santam et Saham Finances qui lui offrent l’opportunité de développer ses activités d’assurance vie sur les marchés francophones et de tirer profit de l’expertise du groupe pour développer son portefeuille d’assurances non-vie.

    Il vise également à consolider son positionnement sur le marché des risques spécialisés, des assurances de personnes et devenir le partenaire de référence des assureurs qui ne disposent pas, à ce jour, de présence en Afrique. «La dimension africaine du nouvel ensemble est sans égale dans le secteur», soutient Junior Ngulube, CEO de Sanlam Emerging Markets.

    Même enthousiasme du côté du top management de Santam, partenaire historique de Sanlam en Afrique. «Santam jouera également un rôle plus actif dans les activités de réassurance de Saham Finances», fait valoir Lizé Lambrechts, directrice générale de Santam.

     Carte de visite

    Saham Finances, premier groupe d’assurance panafricain (hors Afrique du Sud), a enregistré un chiffre d’affaires de 11,3 milliards de DH en 2017. Il poursuit activement sa stratégie de croissance en Afrique et au Moyen-Orient, à travers 65 filiales. Suite à l’acquisition de Saham Finances, Sanlam sera présent dans les activités d’assurance au Maroc et dans 16 pays en Afrique et au Moyen-Orient. Fondé en 1918, le groupe propose des services financiers diversifiés. Ses domaines d’expertise incluent l’assurance (vie et générale), l’ingénierie financière, la retraite, les investissements et la gestion du patrimoine. Quant au groupe Santam, il est le premier assureur non-vie en Afrique du Sud avec une part de marché dépassant 22%. Il propose une gamme diversifiée de produits et services d'assurance en Afrique australe et à l'international par le biais d'un réseau de 3.600 intermédiaires et canaux directs.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc