×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Charles Aznavour: Une vie de bohème qui prend fin

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5362 Le 02/10/2018 | Partager
    L’artiste mondial est mort à l’âge de 94 ans
    Plus de 1.400 chansons, dont une centaine inscrites dans l’histoire
    charles_aznavour_062.jpg

    Avec plus de 70 ans de carrière, chantant en 6 langues, Charles Aznavour est l’auteur de quelque 294 albums et a obtenu des centaines de disques d’or, de platine et de diamant (Ph. AFP)

    Qui n’a jamais fredonné, des fois jusqu’à l’entêtement, l’une des balades les plus connues dans le monde: «La Bohème». Racontant l’histoire d’un peintre qui se souvient avec nostalgie de sa jeunesse passée sur les hauteurs de Montmartre, la chanson se confondrait presque avec la vie de son interprète, Charles Aznavour.

    L’icône de la chanson française est décédée dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 94 ans. Celui qui n’aura jamais quitté la scène a eu plus de 70 ans de carrière, plus de 40 ans de succès, plus de 1.400 chansons, dont une centaine inscrites dans le panthéon de l’histoire.

    Chantant en 6 langues, il est l’auteur de quelque 294 albums et a obtenu des centaines de disques d’or, de platine et de diamant. Il aura tenu des milliers de concerts donnés dans quatre-vingt-deux pays, des salles compliquées, des music-halls, des opéras. 

    Du Carnegie Hall à New York, l’Albert Hall à Londres, en passant par des salles plus intimes, tel que le théâtre Mohammed V à Rabat, en ouverture de la 16e édition de Mawazine. La clé du succès de l’artiste de tous les records? Un métissage musical exceptionnel, dont il a été le précurseur. «Je me suis intéressé à tous les styles de musique, je suis fier d’avoir été en quelque sorte le premier à en faire en France.

    C’est pour ça que j’ai eu du succès dans les pays du Maghreb, chez les juifs, les Russes.», disait-il dans une interview accordée au quotidien français Le Monde. L’universalité de l’artiste vient également de ses textes droits, de ses mots très justes et une mélodie qui se fixe dans l’oreille, faisant chantonner le monde entier, toutes générations confondues: «Que c’est triste Venise», «Hier encore», «For Me Formidable» ou encore «J’habite seul avec maman/Dans un très vieil appartement/Rue Sarasate/J’ai pour me tenir compagnie/Une tortue, deux canaris/Et une chatte…». 

    Aznavour aura chanté l’amour, bien évidemment mais aura écrit également beaucoup de textes engagés. Hormis «Comme ils disent» abordant le thème tabou dans les années 70 de l’homosexualité, il y aura également un véritable manifeste avec «Le droit des femmes» ou encore une chanson contre le Sida avec «Amour Amer». En 1997, il réussira le duo du siècle.

    Un duo virtuel, très émouvant avec Edith Piaf (en hologramme) avec la chanson «Plus bleu que tes yeux», une chanson écrite pour elle, par lui, au début des années cinquante.A côté de sa carrière de chanteur, Charles Aznavour a aussi été acteur dans plus de 80 films et téléfilms.

    Il est notamment le rôle principal de «Tirez sur le pianiste» de François Truffaut en 1960. Par la suite, il sera à l’affiche du «Tambour» de Volker Schlöndorff, oscar du meilleur film étranger 1980 ou de «Edith et Marcel» de Claude Lelouch.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc