×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Dauphine Casablanca démarre enfin la formation initiale

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5357 Le 25/09/2018 | Partager
    Après deux ans d’executive masters destinés à des professionnels
    Un objectif de 300 étudiants à terme, et des bourses d’études en vue
    L’université délivrera un diplôme public reconnu par l’Etat français

    Deux ans après l’ouverture de son campus casablancais, et un démarrage en douceur avec des executive masters, Paris-Dauphine décide de monter en puissance. Cette rentrée, l’université lance un master en formation initiale, destiné aux étudiants fraîchement licenciés. Les candidatures pour ce master, «management international», sont ouvertes jusqu’à la mi-octobre. Les cours démarreront en novembre.

    L’université tient à le préciser: Les diplômes délivrés au Maroc seront ceux de Paris-Dauphine. Il ne s’agit nullement d’une co-diplomation avec HEM, qui détient 50% de son campus casablancais. «HEM nous assure surtout un support opérationnel. Le groupe a apporté le financement, et nous la marque», explique sa présidente, Isabelle Huault, en visite la semaine dernière au Maroc.

    «Nous sommes membres de la Conférence des présidents d’université et de la Conférence des grandes écoles. Nous possédons donc un statut spécifique, un peu hybride. Mais nous délivrons des diplômes publics de grands établissements, reconnus par l’Etat français. Nos étudiants marocains recevront les mêmes», détaille-t-elle.  

    Les programmes, aussi, sont fournis par Paris-Dauphine. «Nous avons la responsabilité de tous les programmes pédagogiques, diplômes et formations à Casablanca, avec exactement les mêmes process qu’à Paris», souligne Najat El Mekkaoui, directrice académique. Les étudiants du nouveau master auront le choix, à la deuxième année, entre une mobilité à Paris et un stage en alternance dans des entreprises au Maroc.

    «Nous travaillons aussi avec les milieux socioéconomiques pour offrir des bourses», révèle Denis Darpy, directeur du département «Master Sciences des organisations». Le nouveau master sera proposé à 80.000 DH par an, contre 85.000 DH pour les executive masters.

    A plus long terme, la mobilité sera élargie aux autres sites de Dauphine (Paris, Tunis, Londres, Madrid). «La formation sera ensuite dispensée en anglais, car l’idée est d’accueillir en échange des étudiants asiatiques et nord-américains», annonce Darpy.

    Cette année est placée sous le signe de l’innovation à Casablanca. L’université lance, également, en janvier, un executive master de «data scientist appliqué à la finance», avec l’université Nova de Lisbone, avec à la clé un double diplôme. Elle ouvre aussi des formations courtes. Une certification en assurance Takaful sera, par exemple, proposée.

    C’est grâce aux alumni marocains de Paris-Dauphine que le campus casablancais a vu le jour. Il compte pour le moment une cinquantaine d’étudiants. L’objectif est de monter à 300.

    Donner une chance aux étudiants défavorisés

    dauphine_casablanca_057.jpg

     

    Voilà un exemple dont pourraient s’inspirer des établissements, publics ou privés, marocains. Paris-Dauphine porte un programme d’égalité des chances et de diversité sociale. 10% de ses étudiants en 1re année licence en sont sortis. En France, l’université assure des cours de soutien au profit d’élèves scolarisés dans des lycées en zone d’éducation prioritaire. Ses étudiants partent aussi à la rencontre des lycéens afin de les aider dans leur orientation. Ceux qui réussissent son concours d’entrée se voient désigner des tuteurs. Ils reçoivent également des bourses d’études.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc