×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Financement: Des plus et des moins pour la PME

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5329 Le 06/08/2018 | Partager

    La prédominance de l’autofinancement des PME est souvent associée à la volonté de préserver le contrôle de l’entreprise, la réticence envers la transparence financière pour des raisons fiscales ou concurrentielles, ou encore des difficultés d’accès aux autres modes de financement. C’est ce que relève Bank Al-Maghrib (BAM) dans son dernier rapport en renvoyant à plusieurs études sur le sujet. Ce qui relativise le constat récurrent selon lequel les PME ont des difficultés d’accès aux crédits. Obtenir un financement a des règles auxquelles un chef d’entreprise doit se plier. Le régulateur bancaire dispose d’ailleurs d’un programme de financement des TPME. Des prêts garantis à un an leur ont été accordés en 2017 avec un montant moyen de 4,2 milliards de DH.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc