International

Présidentielles turques: Enjeu, un éventuel 2e tour

Par L'Economiste | Edition N°:5300 Le 25/06/2018 | Partager

59 millions d’électeurs turcs étaient appelés aux urnes dimanche 24 juin pour élire leur président, mais aussi leurs députés. Après quinze ans au pouvoir, Recep Tayyip Erdogan, le président actuel, brigue un nouveau mandat. Celui qui dirige la Turquie d’une main de fer fait face à une opposition ragaillardie selon les observateurs. Les Turcs choisiront entre six candidats durant ces présidentielles. Muharrem Ince, ancien professeur de physique-chimie, serait le plus susceptible d’affronter Erdogan en cas de second tour le 8 juillet prochain. S’il y a un élément qui retiendra l’attention des Turcs avant le vote, c’est la santé de l’économie. La croissance est robuste (7,4% en 2017), mais l’inflation galopante (supérieure à 10%, très loin de la cible de la Banque centrale qui est de 5%) est une source d’inquiétude. En outre, la livre turque a dégringolé de près de 20% depuis le début de l’année, ce qui ne plaide pas en faveur du président sortant.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc