Entreprises

Transport maritime: Le Med Star entre en service

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5278 Le 23/05/2018 | Partager
Il vient d’entamer ses premières rotations
Derniers échauffements avant l’opération Marhaba
med-star-078.jpg

Le Med Star a démarré ses rotations la semaine dernière après une profonde mise à niveau dans les chantiers navals en Grèce (Ph. Adam)

Le Med Star, le nouveau bateau de la compagnie Intershipping, vient d’entamer ses premières rotations. Il effectue actuellement deux rotations par jour, leur fréquence sera augmentée dès les prochaines semaines. Le Med Star a entamé ses activités depuis TangerMed d'où il dessert le port espagnol d’Algésiras.

Ce bateau de fabrication japonaise était anciennement appelé le Vastervik. Il date de 1986 et affiche 163 mètres de long. Actuellement, il fait partie des rares bateaux battant pavillon marocain inscrits à Tanger. Il peut transporter dans ses soutes 430 voitures ou 70 camions en plus de 1.400 passagers.

Il a été acquis par la compagnie marocaine en août dernier pour 14 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 3 millions d’euros supplémentaires pour la mise à niveau, soit près de 180 millions de DH. Il est depuis moins d’un an en quai (depuis la faillite de son ancien propriétaire) et se trouvait au moment de son acquisition dans un excellent état de conservation.

Le navire est arrivé de Grèce où il a subi une profonde mise à niveau. L’objectif était de le préparer à l’entrée en service sur les lignes reliant le Maroc à l’Espagne dès cet été dans le cadre de l’opération Marhaba. Cette dernière démarrera dès le 15 juin prochain avec un plan de flotte ambitieux composé de dix navires, 5 côté marocain et autant côté espagnol sur les lignes reliant le port de TangerMed à celui d’Algésiras.

Deux autres bateaux de réserve sont prévus, ils se joindront à la flotte dans les phases critiques, surtout durant les dernières semaines de juillet et d’août. La capacité totale atteindra les 43.000 places, de quoi satisfaire les pics prévus lors des derniers jours du mois d’août qui seront les plus chauds.

Intershipping partage les lignes du détroit avec plusieurs autres compagnies marocaines et espagnoles. Côté marocain, on retrouve AML, issue d’un partenariat entre la BMCE Bank et la compagnie maritime grecque Attica qui démarrait son activité en 2016.

Ces deux sociétés auront à travailler pour remplir le vide laissé par le groupe Comarit-Comanav qui, depuis la cessation de ses activités en 2011, a failli faire fondre les capacités maritimes marocaines en perdant une dizaine de navires en moins d’une année.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc