×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    La fête du cinéma d’animation français

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5099 Le 05/09/2017 | Partager
    fete-cinema-099.jpg

    Faire connaître le cinéma d’animation français d’hier et d’aujourd’hui. C’est dans cette optique que l’Institut français organise à Fès du 2 au 20 octobre la 16e fête du cinéma d’animation. L’évènement haut en couleurs, qui se déroule chaque année simultanément en France,  proposera dans un premier temps aux visiteurs une exposition colorée et pédagogique, qui retracera l’histoire du cinéma d’animation de l’Hexagone.

    Au total, plus de 24 panneaux chronologiques reviendront sur les débuts de cet art en France il y a plus d’un siècle, et notamment sur ses précurseurs dont, entre autres,  Emile Raynaud et Emile Cohl. La frise à la fois ludique et aérée présentera, également, des films et des auteurs plus contemporains.  Elle sera exposée à la galerie Jean de La Fontaine.

    Les amateurs de dessins animés pourront aussi assister les 9 et 10 octobre à la projection de deux films d’animation français récents, soigneusement choisis parmi les meilleurs du genre. L’on pourra notamment visionner «Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill» de Marc Boréal et Luc Chatel. Une œuvre drôle et touchante racontant les aventures d’un enfant de six ans qui imagine le voyage autour du monde de sa mère à partir de simples cartes postales.

    Egalement au programme, le film «Mia et le Migou» qui narre l’histoire d’une fillette quittant son village natal pour partir à la recherche de son père, travaillant sur un chantier gigantesque de transformation d’une forêt tropicale en résidence hôtelière. Une aventure attachante qui sensibilisera les plus jeunes à la cause écologique.

    La manifestation vise dans un premier temps à faire découvrir ou redécouvrir aux Marocains le cinéma d’animation français et notamment celui à l’ancienne, pas toujours connu de tous. Les visiteurs seront ainsi familiarisés avec la technique d’animation dite «image par image», également appelée stop-motion en anglais, qui permet de créer un mouvement à partir d’un sujet immobile.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc