×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Energie: Siemens dévoile son méga-projet en Egypte

Par Amin RBOUB | Edition N°:5031 Le 25/05/2017 | Partager
Un investissement global de 8 milliards d’euros
Beni Suef, New Capital, Burullus… les trois centrales alimentent déjà le réseau
Dès 2018, la production énergétique de l’Egypte augmentera de 45%
simens-egypte-031.jpg

La centrale de New Capital, une nouvelle ville administrative à 1 heure du Caire, est un cas d’école en termes de rapidité de déploiement. Le partenariat entre le groupe égyptien Orascom Construction et Siemens est érigé en modèle pour conquérir des marchés similaires au Moyen-Orient et en Afrique (Ph. AR)

Siemens pulvérise les records de déploiement de centrales électriques de nouvelle génération livrées clés en main en Egypte. Les sites de Beni Suef, New Capital et Burullus sont non seulement déjà construits en même temps mais aussi raccordés au réseau électrique et produisent leurs premiers gigawatts (4,8 GW).

En effet, à peine 1 an et demi après la signature des conventions entre l’Etat égyptien et le groupe industriel allemand, les trois centrales électriques sont opérationnelles. C’est un record mondial en termes de délais de réalisation et compte tenu des nombreuses contraintes et difficultés rencontrées sur les trois sites (géologie, géographie, sol rocailleux, éloignement, désert, climat, ressources, matériaux, ajustements, complexité technique, délais courts…), tient à préciser Thierry Toupin, directeur Siemens du méga-projet égyptien. Il s’agit là de l’un des plus grands chantiers au monde de centrales électriques à cycle combiné qui plus est la plus importante commande cumulée du groupe allemand.

Modèles duplicables clés en main

En moyenne, la construction de ce type d’installations prend généralement 5 ans au minimum. Or, le management du spécialiste allemand des centrales électriques promet de livrer les trois sites en 33 mois exactement! Ce qui est en soi une grande performance. La recette? Elle réside dans l’expertise de l’ingénierie allemande  avec Siemens en tant que chef de file en termes de conception et développement de modèles duplicables de centrales clés en main.

L’autre force réside dans la composition du consortium germano-égyptien, avec des partenaires de référence et une intégration locale qui est déjà érigée en modèle à l’échelle régionale. Des champions égyptiens dans le génie civil, la construction et l’ingénierie électrique, notamment avec les groupes locaux Orascom Construction et El Sewedy Electric.

La forte implication du gouvernement égyptien (ministère de l’Electricité) ainsi que l’EEHC (Egyptian Electricity Holding Compagny, qui est le gestionnaire et exploitant du réseau local) est un autre atout de taille, insistent les dirigeants. L’objectif est de parvenir dès la seconde moitié de 2018 (septembre) à totaliser une capacité globale de 14,4 GW. A terme, la capacité installée par les trois sites permettra d’alimenter la moitié de la population avec une augmentation de 45% de la production énergétique du pays des pharaons. Fortes de ces nouvelles installations, les capacités de production d’électricité doivent croître d’au moins le tiers d’ici à 2020, annoncent des dirigeants de Siemens basés au Caire.

A Beni Suef (une ville située en plein désert à 120 km au sud du Caire), Siemens a monté de toutes pièces une centrale thermique à cycle combiné (gaz et turbines à vapeur) avec un centre de contrôle. La centrale injecte déjà de l’énergie. Elle est raccordée au réseau national. En un an et demi, le site de Beni Suef est passé à un état d’avancement de l’ordre de 83%.

A elle seule, cette centrale a totalisé 130.000 heures/hommes d’ingénierie. Quelque 5.500 ingénieurs, techniciens et employés de différentes nationalités y sont à pied d’œuvre. «Dès septembre 2018, le site sera opérationnel à 100%», promet le management de Siemens.  Le site de Burullus (centrale à cycle combiné: vapeur et gaz) en est aujourd’hui autour de 80% d’avancement, avec quelque 8.800 emplois et 50 millions heures travaillées. Quant au CCPP de New Capital (une ville nouvelle administrative non loin du Caire), il en est à 78%. A lui seul, ce site construit par Orascom totalise 5.990 emplois, avec pas moins de 16,5 millions d’heures-homme de travail.

Des «ruches d’abeilles» avec des ouvriers à perte de vue

Au-delà des enjeux énergétiques, les premières retombées de ces investissements sont déjà palpables dans les trois sites en termes d’impacts socioéconomiques (emplois et qualification de jeunes, création d’activités génératrices de revenus, des marchés pour des PME prestataires de services de transport, sécurité, conseil, ingénierie, communication, restauration, hygiène-nettoyage…). Sur place, les sites s’apparentent à des ruches d’abeilles avec des ouvriers à perte de vue, des pipelines, des turbines à gaz, des turbines à vapeur, des charpentes métalliques à perte de vue au milieu du désert… Mieux encore, les tout premiers transferts de savoir-faire allemand sont perceptibles dans les centres de contrôle et sur chantiers.

L’ingénierie-construction, câblage, électricité et génie civil ont été assurés à 95% par des entreprises égyptiennes. S’y ajoutent l’apprentissage délivré au quotidien par des dirigeants et ingénieurs de Siemens, ainsi que les stages de formation (de 6 mois) assurés en Allemagne au profit de jeunes cadres et techniciens lauréats des universités et écoles du Caire, Alexandrie... Plus de 20.000 hommes travaillent d’arrache-pied sur les trois sites. Plusieurs millions de tonnes de matières (acier, équipements, béton…) sont installées.

DNES, Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc