×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Moyen-Atlas: Une lutte sportive au sommet

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4997 Le 06/04/2017 | Partager
    La Transmarocaine clôture sa 12e édition
    Un raid multisports près du lac de Bin El Ouidane
    moyen-atlas_sport_097.jpg

    Disputée en duos, la Transmarocaine a permis, cette année, aux 27 équipes participantes d’enchaîner les disciplines sportives sur les 180 km de parcours dans la région du lac de Bin El Ouidane (Source: Go2Events)

    Course à pied, mountain bike, canoë et course d'orientation. La Transmarocaine, organisée par Go2Events, enchaîne les disciplines sportives sur les 180 km de parcours dans la région du lac de Bin El Ouidane, un des plus beaux sites naturels du pays particulièrement apprécié des adeptes de wakeboard ou de ski nautique. Ce raid nature multisports vient de clôturer sa 12e édition qui a vu la participation de 54 concurrents partagés en 27 équipes. Ici, l’épreuve ne célèbre pas l’exploit individuel mais collectif.

    Si le classement général a été dominé par des clubs de raid français, arriver au bout des 5 étapes, soit 5 jours d’intense compétition, est une victoire pour tous les participants. Les 19 équipes masculines, 7 équipes mixtes et la seule équipe féminine de l’édition se sont affrontées sur les pistes de cette région située à 190 km de Marrakech, dans la province d'Azilal. Chaque jour, il aura fallu parcourir entre 50 et 70 km, les duos participants devant faire au minimum 3 sports en alternance, décrocher le plus de balises possible, tout en évoluant à l’aide d’une carte et d’une boussole.

    moyen-atlas_sport_2_097.jpg

     Parmis les différentes disciplines sportives au programme, le canoë a été le moment fort des 2 premières étapes. Les concurrents ont dû en effet parcourir 16 km en 2 jours à la force des bras (Source: Go2Events)

    Les 2 premières étapes de la Transmarocaine ont été articulées autour du canoë (16 km à la force des bras sur 2 jours), d’une course d'orientation et de VTT. Pour les deux étapes suivantes, toujours en multisports, le point d’orgue pour les concurrents a été l’arrivée au sommet de la «Cathédrale» de rochers, perchée sur les falaises à 600 mètres de la rivière Ahansal dans la réserve de Tamga, un site forestier exceptionnel. Enfin, la 5e et dernière étape a été un long trek de 20 km dont le point culminant est à plus de 2.000 mètres d'altitude pour finir par 38 km de vélo tout terrain.

    Une épreuve certes, mais au coeur de paysages particulièrement motivants des montagnes de l’Atlas, et aussi pour la bonne cause. Car, comme toute épreuve sportive de ce type, le volet solidarité est mis en avant. Cette année, la course, qui fait désormais partie du top mondial des courses multisports en extérieur (Outdoor Race World Tour), a soutenu l'école Tadawt N'Tagganit et ses 36 élèves, alors que le Challenge OCP du coeur, qui regroupe les équipes OCP participantes à l’événement, a choisi de soutenir financièrement l'association Assif Atout Enras, qui oeuvre pour le développement et l'aide aux familles dans la difficulté.
    De notre correspondante,
    Stéphanie JACOB

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc