×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Placement immobilier: Best Financière prépare un major

    Par Safall FALL | Edition N°:4977 Le 09/03/2017 | Partager
    Vecteur LV et Petra fusionnent pour donner un acteur de référence sur le marché
    Près de 3 milliards de DH d’investissement sur les 5 prochaines années
    best_finaciere_077.jpg

    Près de 70% des grands formats de Label’Vie seront développés par la nouvelle filiale foncière immobilière du groupe

    Un portefeuille de 4 milliards de DH d’actifs, 215.000 m² de surface locative et plus de 480 locaux commerciaux… Ce sont les signes caractéristiques de la nouvelle foncière du groupe Label’Vie détenu par Retail Holding, elle-même filiale de Best Financière. La nouvelle entité est née de la fusion, actée fin 2016, entre Vecteur LV (VLV), filiale de Label’Vie spécialisée dans l’immobilier commercial, et Petra, spécialiste des centres commerciaux et galeries commerciales, dont Best Financière est aussi l’un des deux actionnaires de référence. VLV porte 40% de l’immobilier commercial exploité par Label’Vie (Carrefour, Carrefour Market et Atacadao).

    Petra, quant à elle, détient un portefeuille de 3 centres commerciaux et 4 galeries commerciales dans plusieurs grands centres de consommation du Maroc. «Il s’agit d’une fusion de portefeuille d’actifs immobilier et non de ressources humaines. Ce n’est pas une intégration au sens du terme communément utilisé dans les fusions de sociétés», précise Nawfal Bendefa, directeur associé de Reim Partners. Cette société de gestion d’actifs immobiliers, qui opère depuis 2015 pour le compte de VLV, pilotera la nouvelle Foncière.

    Elle s’est aussi occupée de la structuration –plutôt complexe– de l’opération. Sur le volet opérationnel, en effet, la gestion immobilière et locative des actifs, de la foncière est assurée par une autre filiale dédiée, Petra Management. «L’objectif est de créer un véhicule diversifié et de taille importante au Maroc, doté d’une gouvernance aux normes internationales», explique Bendefa. Il faut savoir que VLV s’est fixé comme ambition de se transformer progressivement en OPCI de référence sur le marché local et régional. Pour s’en donner les moyens, l’entreprise a rajouté un siège supplémentaire à son tour de table pour la BERD, suite à une augmentation de capital opéré en 2015 par l’institution financière internationale (45 millions d’euros). Le timing de cette opération n’est pas anodin. Elle intervient dans un contexte de cadrage législatif de l’activité des OPCI.  

    A court terme, la nouvelle foncière, qui se dotera prochainement d’une identité visuelle propre, veut rapidement valoriser sa réserve foncière de 30 ha. Le management parle d’un plan d’investissement estimé à 3 milliards de DH sur les 5 prochaines années, notamment pour le développement du réseau de distribution de Label’Vie. Les enseignes du groupe occupent déjà près de la moitié des 215.000 m² de la foncière. La nouvelle entité envisage également de se lancer sur d’autres segments tels que l’immobilier locatif professionnel. Enfin, côté activité, la foncière cumule 290 millions de DH de loyers et charges quittancés et 30 millions de visiteurs en 2016.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc