×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Agriculture: Larache, capitale des fruits rouges

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4973 Le 03/03/2017 | Partager
Le premier festival national aura lieu du 16 au 19 mars
Une filière de poids qui affiche 1,5 milliard de DH de chiffre d’affaires
fruit_rouge_larache_073.jpg

Larache accueille bientôt un festival dédié aux petits fruits rouges avec la fraise en superstar (Ph. DRA)

Fraises,  framboises, myrtilles, les fruits rouges auront bientôt leur festival national. La ville de Larache sera celle chargée de l’accueillir du 16 au 19 mars. L’événement, placé sous l’égide du ministère de l’Agriculture, est organisé par l’Office régional de mise en valeur agricole du Loukkos (ORMVAL) et les professionnels de la filière des petits fruits rouges au niveau du bassin du Loukkos.

Selon les organisateurs, ce festival s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs du plan Maroc Vert en matière de développement des filières agricoles à haute valeur ajoutée dont celle des petits fruits rouges.
Au programme, deux journées scientifiques qui permettront aux professionnels, producteurs et chercheurs de débattre sur les perspectives de développement de la filière des petits fruits rouges. Des visites de terrain dans des fermes modèles, spécialisées dans la production de myrtilles et de framboises, sont également prévues.

Le choix de Larache n’est pas fortuit. Cette province constitue le plus grand bassin de production des fruits rouges. Ces cultures s’étendent dans le périmètre du Loukkos sur une superficie totale de 4.000 hectares dont 2.800 ha de fraisiers, 800 ha de myrtilles et 400 ha de framboisiers.
La production totale des fruits rouges y avoisine les 130.000 tonnes annuellement, soit l’équivalent des 4/5 de la production nationale, selon des chiffres issus de la délégation régionale de l’agriculture.

Cette filière connaît un développement soutenu malgré sa récente introduction dans le nord du Maroc. Ce développement est dû à la conjugaison de plusieurs facteurs: les conditions climatiques favorables au développement des petits fruits rouges, la disponibilité des ressources hydriques, l’existence d’une importante infrastructure de valorisation et d’exportation, la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée, mais surtout la proximité de débouchés dont les marchés de l’Europe.
En effet, les fruits rouges font preuve d’un fort dynamisme à l’export. Le volume exporté représente 75% de la production totale des fraises, 90% des framboises et 95% des myrtilles. La production est exportée vers 30 pays dont ceux de l’Union européenne et du Golfe, l’Australie, l’Amérique du Nord, etc. Le chiffre d’affaires réalisé atteint 1,5 milliard de DH, avec à la clé, la réalisation de 4 millions de journées de travail.

De notre correspondant,
Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc