×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Oujda: Un programme intégré pour la filière oléicole

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:4969 Le 27/02/2017 | Partager
    Amélioration des revenus des agriculteurs de 13.300 DH/ha
    2 unités de trituration lancées, 9 autres à venir
    oujda_filiere_oleicole_069.jpg

    Pour 2017, le département de l’agriculture mobilisera 31,2 millions de dirhams pour la plantation de 2.100 ha en oliviers (Ph. AK)

    La plantation de 200 hectares supplémentaires pour la filière oléicole sera lancée ce lundi 27 février au niveau de la commune frontalière de Bni Khaled. Elle s’ajoutera aux 115.000 ha plantés au niveau de l’Oriental et confortera la progression stimulée par la composante du plan agricole régional dédié à l’amélioration des revenus des petits agriculteurs en zones défavorisées. C’est le cas des communes frontalières qui bénéficient d’une attention particulière en matière de lutte contre la précarité et la reconversion des céréales en olivier.

    Ce nouveau programme prévoit la plantation d’oliveraies, l’entretien des pistes agricoles sur 5km, le dépierrage sur une superficie de 100 ha et l’accompagnement technique de 100 bénéficiaires. Il nécessitera 6,5 millions de dirhams pour sa réalisation. «In fine, atteindre une productivité de 3 tonnes par hectare, améliorer les revenus des agriculteurs de 600 DH à 13.900 DH par hectare, et créer 19.400 jours de travail supplémentaires» précise Aziz Bellouti, directeur régional du département de l’agriculture.

    La mise en œuvre de ce type de projets solidaires, passe par la reconversion de la superficie céréalière en arboriculture fruitière. Une stratégie qui a pour objectif d’atteindre 153.000 ha de superficie plantée en olivier d’ici 2020. Durant la période 2010-2016, 60 projets du Pilier II du plan Maroc vert, ont été lancés en mobilisant 1,3 milliard de DH dont 23 projets oléicoles avec un investissement de 542 millions de dirhams au profit de 16.770 bénéficiaires. En termes de production, la filière a connu une nette croissance en passant de 70.000 t en 2008 à 142.244 tonnes lors de la précédente campagne, soit une progression de plus de 100%. La majorité de cette production est destinée à la trituration et à la conserve. L’objectif est d’atteindre une production de 237.000 t d’ici 2020.

    En matière de valorisation de la production oléicole, la tutelle mène de multiples actions pour le soutien et l’appui aux organisations professionnelles agricoles pour réussir le développement des produits de terroir et répondre à la demande croissante du marché. À cet effet deux nouvelles unités de trituration d’une capacité de 60 t/j ont été lancées. Neuf autres unités sont programmées d’ici 2020. Idem pour l’équipement de 10 autres unités. Cet intérêt pour la filière oléicole se traduit également par l’appui à la commercialisation en améliorant le packaging, l’hygiène, la qualité de l’huile d’olive, la distribution de fournitures d’emballage (bouteilles d’huile d’olive). Reste à préciser que la région compte 374 unités de trituration dont 49 modernes et 30 conserveries d’olives.
    De notre correspondant,
    Ali KHARROUBI

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc